TEST: 3277

À New York et Los Angeles, Fine Fleur, avec Catherine Frot est projeté en Français

Par Rédaction - New York | Publié le 24/03/2022 à 23:56 | Mis à jour le 25/03/2022 à 00:03
Photo : Fine Fleur avec Catherine Frot
Fine Fleur

Le film réalisé par Pierre Pinaud raconte comment une horticultrice passionnée par les roses, Catherine Frot, va s'entourer de trois employés en réinsertion afin de sauver son exploitation. Un film français et optimiste comme on les aime. Et bonne nouvelle,  Fine Fleur ou The Rose Maker, en anglais, sort à New York et Los Angeles à partir du 1er avril, en français, sous-titré en anglais.

 

Fine Fleur à New York et Loas Angeles

Le film raconte l'histoire d'Eve Vernet, une horticultrice spécialisée dans la création de roses. Un jour, elle reçoit un appel qui va tout changer: quelqu'un lui propose de racheter son exploitation en faillite. Une solution impensable pour celle qui a consacré sa vie à la culture de fleurs, héritage de son défunt père. À ses côtés, Véra, sa secrétaire, va alors tenter de sauver la maison des «Roses Vernet» en engageant trois jeunes employés en réinsertion. Sauf que le joyeux trio ne connait absolument rien à l'horticulture. Mais au fur et à mesure qu'elle les forme à son métier, va naître entre eux une complicité. Ensemble, ils vont se battre pour sauver l'exploitation.

Un scénario qui tient particulièrement à cœur au réalisateur Pierre Pinaud, pour qui l'amour des fleurs constitue une deuxième passion après le cinéma, « entre les deux, la coexistence est forcément pacifique puisqu'au fond, elles se nourrissent à la même source : la recherche d'une esthétique et d'une mise en scène », a-t-il expliqué dans un communiqué. Un enthousiasme partagé par l'actrice principale qui confie que ce qui lui a plu dans Fine Fleur, « c'est la personnalité du personnage et aussi sa trajectoire : celle d'une femme qui a été une gloire dans son métier, qui ne l'est plus mais va pourtant réussir à renaître en acceptant l'aide de personnes elles aussi au fond du trou ».

L’histoire est légère mais le film fait du bien. Il rappelle la France. Et puis on adore Catherine Frot et sa façon de toujours incarner ses personnages.

Un film résolument optimiste, projeté à New York et Los Angeles dès le 1er avril  au Angelika Film Center à New York, au Laemmle Royal à Los Angeles et au Lammle Playhouse à Pasadena. 

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale