Lundi 18 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La résidence en Italie : quand et pourquoi la demander ?

Par Emmanuelle Révillion | Publié le 31/01/2018 à 00:15 | Mis à jour le 22/02/2018 à 16:26
Photo : Le changement de résidence vous permet d’acquérir certains droits / Wikimedia Commons
milan residence italie

Lors d’une expatriation, la question du changement de résidence se pose. La rédaction vous explique les démarches à suivre en Italie.

Vous venez d’arriver en Italie et vous voulez savoir s’il est obligatoire de demander la résidence italienne ? Tout dépend de la durée pour laquelle vous souhaitez vous installer dans le Belpaese. Pour un séjour inférieur à trois mois, les citoyens de l’Union européenne ne sont pas tenus d’effectuer cette démarche. Un document d’identité ainsi que le codice fiscale, numéro d’identification fiscale, suffiront pour circuler et remplir certaines formalités, comme la signature d’un contrat de location ou encore pour postuler à un emploi. Si vous prévoyez de rester plus de trois mois, il vous sera à ce moment là nécessaire d’obtenir la « residenza ».

Le changement de résidence est ainsi un devoir mais il vous permettra également d’acquérir certains droits. Une fois résident, vous pourrez demander à être inscrit sur les listes électorales pour les élections municipales et européennes. Vous pourrez également accéder au service de santé national et vous procurer une carte d’identité italienne (valable uniquement sur le territoire).
 

La procédure

La demande peut se faire directement sur rendez-vous dans l’un des bureaux d’État civil, « sede anagrafica », de votre ville. Vous pouvez également choisir de procéder par email, par fax ou via une lettre recommandée. Pour commencer la démarche, il vous suffira de remplir le formulaire de déclaration de résidence, que vous pourrez facilement trouver en suivant ce lien.
Vous devrez fournir un certain nombre d’éléments. Aussi, pensez à préparer votre carte d’identité, votre codice fiscale, un justificatif de domicile et, si vous possédez un véhicule immatriculé en Italie, les informations qui lui sont relatives.

L’État italien cherche ici à savoir si vous allez ou nous représenter un poids financier pour le service public. S’il s’avère que oui, il pourra refuser votre demande. Les personnes venues en Italie pour des raisons professionnelles devront donc présenter une preuve relative à leur emploi. Les étudiants ou les personnes suivant une formation professionnelle devront fournir une attestation d’inscription. Les personnes sans emploi devront aussi démontrer qu’elles possèdent les ressources suffisantes pour vivre sans aide de l’administration publique et qu’elles disposent d’une assurance maladie.

Une demande de résidence pourra aussi être formulée pour les personnes accompagnant ou rejoignant l’expatrié, soit vos enfants ou votre conjoint mais aussi vos neveux et nièces, parents et grands-parents. Il faudra préciser sur le formulaire le lien qui vous unit. Ce dernier devra être prouvé avec des documents originaux, donc dans votre cas délivrés par l’administration française, traduits et approuvés par le consulat.

Par la suite, s’il s’avère que votre installation dans le Belpaese se prolonge, vous pourrez au bout de 5 ans demander la carte de résident permanent. À noter : celle-ci n’est pas obligatoire mais vous facilitera la vie pour un tas de formalités !

N’hésitez pas à vous rendre sur le site de la mairie de Milan pour retrouver l’ensemble de la procédure.

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir