Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 3
  • 0

Turin, Venise, Rome, Naples… SNCF Voyageurs va implanter ses TGV en Italie en 2026

La compagnie ferroviaire française a annoncé, mercredi 12 juin, son intention de s'implanter sur le marché domestique italien à partir de 2026, avec l'ouverture de plusieurs liaisons intérieures à grande vitesse, soit treize allers-retours entre les principales villes transalpines. Elle espère atteindre 15% des parts d’un marché aujourd’hui partagé entre deux opérateurs locaux.

train TGV Alstom dans la campagne crédit - Julien Goldstein - Alstom  (3)train TGV Alstom dans la campagne crédit - Julien Goldstein - Alstom  (3)
crédit - Julien Goldstein - Alstom
Écrit par Marie-Astrid Roy
Publié le 12 juin 2024, mis à jour le 14 juin 2024

Aujourd’hui présente dans neuf pays européens, la SNCF s’affirme dans le jeu de la concurrence, partant à la conquête de l'Italie.
A l'occasion des Dialogues franco-italiens pour l'Europe organisés par la Luiss et Sciences Po en collaboration avec THEA - Ambrosetti, Christophe Fanichet, PDG de Sncf Voyageurs, et Alain Krakovitch, directeur de l’activité TGV-Intercités, ont annoncé ce mercredi 12 juin à Paris, l’arrivée de TGV sur le marché domestique italien, à partir de 2026. L’annonce officielle faite par l’opérateur aujourd’hui, résulte de la demande formelle adressée à RFI (Rete ferroviaria italiana) de pouvoir faire rouler ses TGV dans le Belpaese à partir de 2026.

 

Valerio de moli et Alain Krakovitch directeur TGV SNCF aux Dialogues franco-italiens pour l'Europe
(A droite) Alain Krakovitch, directeur général de TGV-Intercités - groupe SNCF


Une offre SNCF Voyageurs de 13 allers-retours par jour en Italie

L'objectif est de proposer à terme neuf allers-retours par jour sur un axe nord-sud - entre Turin, Milan, Rome et Naples - et quatre allers-retours sur un axe est-ouest - entre Turin et Venise.
Précisément, les gares suivantes seront desservies en Italie : Turin, Milan, Rome, Florence, Bologne, Vérone, Brescia, Padoue et Venise. SNCF Voyageurs se déclare également « ouverte à la possibilité de desservir d’autres destinations, dont le sud de l’Italie dès que les infrastructures le permettront. »
La compagnie utilisera 15 rames des nouveaux TGV M, déjà commandées, et dont les premières livraisons sont prévues pour le second semestre 2025. Adapté techniquement aux infrastructures italiennes, le fameux nouveau TGV fabriqué par Alstom, se développe sur double étage et se présente bien plus écologique, consommant 37% d’énergie de moins que le TGV italien.
 

L’Italie représente un marché naturel et pertinent de par son volume - estimé à 56 millions de voyageurs par an en grande vitesse - et par l’importance des relations économiques entre la France et l’Italie.

 

15% du marché italien de la grande vitesse

Cette nouvelle ambition s’inscrit dans une logique de développement de SNCF Voyageurs en Europe, avec l’objectif sous 10 ans de multiplier par deux le nombre de voyageurs en Europe. L’ambition est d’atteindre, en 10 ans, une part de marché de 15% en Italie. SNCF Voyageurs fera face aux deux opérateurs qui se partagent actuellement le marché italien : Trenitalia (la compagnie nationale historique) qui détient les deux tiers du marché, et Italo, le train concurrent de la société NTV  (Nuovo trasporto viaggiatori) qui appartient à l'armateur italo-suisse MSC.

« L’Italie représente un marché naturel et pertinent de par son volume - estimé à 56 millions de voyageurs par an en grande vitesse - et par l’importance des relations économiques entre la France et l’Italie », a expliqué le patron de TGV-Intercités, Alain Krakovitch, lors de la rencontre avec la presse.

L’opérateur français est déjà présent dans le pays, depuis 2011, via son offre transfrontalière Paris-Turin-Milan (mise à mal depuis près d’un an à cause d’un éboulement dans les Alpes), gérée par la société SNCF Voyageurs Italie (SVI). C’est d’ailleurs SVI qui orchestra l’entrée sur le marché italien, où le niveau des péages ferroviaires est beaucoup plus bas en Italie qu’en France.

 

Essor de la mobilité ferroviaire en Europe

Se présentant comme un acteur majeur de l’évolution de la mobilité ferroviaire en Europe (9 pays desservis hors France), SNCF Voyageurs  est d’ores et déjà dynamique dans le jeu de la concurrence, comme le sont les transporteurs espagnols et italiens qui développent leur offre en France.

Aucune précision n'a toutefois été communiquée sur la nature de l'offre commerciale. En Espagne, la SNCF a réussi à conquérir 20% des parts de marché sur la grande vitesse grâce à son offre Ouigo qui a cassé les prix par rapport aux tarifs pratiqués par Renfe.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions