Lundi 20 septembre 2021

Time for the planet débarque en Italie

Par Sophie Her | Publié le 25/05/2021 à 21:44 | Mis à jour le 26/05/2021 à 15:14
la planète bleue dans une assiette

Peut-être aurez-vous été interpellé ces dernières semaines par la campagne publicitaire sur les murs de Milan et de Rome « Fare pipì sotto la doccia, non basterà… ». Un slogan choc pour annoncer l’arrivée en Italie de la start-up française Time for the Planet en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique.

Créée en 2019 par six entrepreneurs lyonnais, Time for the Planet est une entreprise à but non lucratif qui a pour objectif de récolter 1 milliard d’euros en vue de créer 100 entreprises en faveur de la lutte contre les gaz à effet de serre. Partout dans le monde, citoyens et entreprises peuvent devenir actionnaires à partir de 1 euro. Un investissement pensé non pas pour générer du profit mais bel et bien pour lutter concrètement contre le dérèglement climatique. A ce jour, Time for the Planet qui réunit plus de 21.000 actionnaires a levé pas moins de 4 millions d’euros (60% auprès de citoyens et 40% auprès d’entreprises). « L’urgence climatique, c’est un peu comme devoir affronter Godzilla à mains nues, en slip. Il nous faut une arme », rappelle Arthur Auboeuf, l’un des co-fondateurs.

 

affiche time for planet

 

En 2021, trois entreprises seront créées avec des innovations en open-source

Qu’ils proviennent de particuliers ou d’entreprises, Time for the Planet étudie tous les projets qui répondent à la lutte globale contre les gaz à effet de serre. Ainsi, depuis fin 2020, 50 projets ont été évalués par la communauté parmi lesquels trois ont été sélectionnés par le Conseil scientifique composé d’experts et de personnalités. Ils donneront lieu à la création en France de trois entreprises. De nouveaux projets sont déjà en cours d’évaluation. Un modèle qui a fait ses preuves et qui sera déployé à l’international dès 2022 dont l’Italie.

Lorsque Time for the Planet crée une entreprise, l’humanité doit pouvoir bénéficier de l’innovation en copiant le modèle ou en l’améliorant. Chaque découverte est donc rendue publique selon le principe de l’open source. Le temps n’est plus à la concurrence mais à la coopération. L’objectif majeur est de permettre au plus grand nombre de bénéficier des innovations et de l’amélioration de la qualité de vie.

Une trentaine de bénévoles déploie le projet dans la péninsule

L’objectif de Time for the Planet est de mettre en place des actions concrètes. Pour cela, tout le monde peut y participer de sorte à mutualiser compétences et connaissances. La communauté internationale regroupe déjà plus de 3.000 personnes qui travaillent de façon collaborative à la communication en passant par l’accueil des nouveaux actionnaires ou l’évaluation des projets.
En Italie, l’équipe qui compte pour l’instant une trentaine de bénévoles a travaillé dans un premier temps à la traduction du site internet de Time for the Planet en italien. L’heure est à la communication et à l’animation des réseaux sociaux, sans oublier la mise en place du call center pour accueillir les nouveaux actionnaires et bien sûr la présentation de Time for the Planet aux entreprises pour les inciter à investir. « Nous allons également nous rapprocher de porteurs de projets pour pouvoir présenter des entreprises italiennes dès 2022 », déclare Sébastien Poulin Membre actif de Time for the Planet Italie. « Les cofondateurs ont structuré l’entreprise en France. Notre rôle est de faire la même chose sur l’Italie en adaptant chaque situation. Nous sommes au début de cette grande aventure sur l’Italie et avons de grandes ambitions.»

Alors si vous aussi vous avez compris que l’urgence climatique c’est maintenant et non demain, participez à la grande aventure de Time for the Planet en rejoignant l’équipe ou en devenant actionnaire à partir de 1 euro. Nous sommes la dernière génération à pouvoir lutter contre le dérèglement climatique.

Pour toute information, consultez le site Internet www.time-planet.com/it et suivez les réseaux sociaux : LinkedIn et Instagram.

 

Nous vous recommandons
Sophie her

Sophie Her

Fondatrice de l’agence Altana, spécialisée en contenu éditorial et stratégique au service des échanges entre la France et l’Italie
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Milan

ETUDE

Étudier en Italie : guide complet

Le système universitaire italien diffère du français, de la forme des cours au coût des études. Pour tout comprendre à son fonctionnement, voici le guide complet de l’étudiant en Italie.