Vendredi 30 octobre 2020

Rentrée scolaire : 60.000 enseignants manquants en Italie

Par Chloris Ploegaerts | Publié le 07/09/2020 à 23:07 | Mis à jour le 08/09/2020 à 12:27
Photo : Unsplash
rentrée école italie

À une semaine de la rentrée scolaire, 60.000 enseignants manquent à l’appel dans les écoles italiennes. Un sous-effectif qui inquiète, en vue d’une reprise déjà compliquée sur le plan sanitaire.

Le 14 septembre, les élèves italiens pourront retrouver leurs camarades de classe, mais peut-être pas leurs enseignants. Il en manque en effet 60.000 d’entre eux pour assurer la reprise. Certains établissements cherchent toujours leurs professeurs de mathématiques, tandis que dans d’autres les cours d’italien pourraient ne démarrer qu’à la fin du mois.  

Afin de pallier la carence évaluée pour cette année scolaire, le gouvernement avait pourtant autorisé l’embauche de 84.000 enseignants en contrat à durée indéterminée. Seuls 24.000 postes ont finalement été attribués. En Lombardie, seulement 4.900 des 19.678 postes promis ont été octroyés.

Un nouveau système de recrutement

Et ce en dépit du nouveau mode de recrutement lancé par le ministère italien de l’Education : le « call veloce » (« appel rapide »). Cette mesure donne désormais aux enseignants la possibilité de candidater volontairement dans une autre province ou région, dans l’objectif d’y pourvoir plus rapidement les postes vacants. Un dispositif d’autant plus attendu que les concours de sélection habituels ont été repoussés à cause de la pandémie, laissant ainsi davantage de places inoccupées.   

Problème structurel en Italie, en raison notamment du vieillissement du corps enseignant et de la baisse de l’attractivité du métier, ce sous-effectif est renforcé par la crise sanitaire actuelle. Les enseignants âgés de plus de 55 ans et atteints de certaines pathologies, du fait de leur vulnérabilité face au Covid-19, peuvent en effet bénéficier du statut de « travailleur fragile » et reprendre les leçons à distance. On estime que 200.000 professionnels pourraient avoir recours à cette dérogation, même si le nombre de demandes n’est pas encore connu à ce jour.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.