Lundi 21 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Inspiring Women – Seconde session du club franco-italien de mentoring

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 10/07/2019 à 00:03 | Mis à jour le 10/07/2019 à 00:03
Photo : Le 4 juillet dernier, la CCI France Italie présentait la deuxième session de mentoring de son club Inspiring Women, qui débutera en ocotbre 2019
INspiring women CCI

Malgré plusieurs signes positifs, le gender gap hommes-femmes dans l’entreprise demeure considérable. Dans ce cadre, et forte du succès de la première session de mentoring consacré à l’empowerment féminin, la CCI France Italie ouvre la seconde session de son club Inspiring Women.


« Les talents et les compétences n’ont pas de genre », affirme Francesca Aceto, présidente de la SNCF au féminin, à l’occasion de l’annonce d’une seconde édition du programme de mentoring mis en place par la CCI France Italie, le 4 juillet dernier.
Le club Inspiring Women, créé en 2016, vise à répondre aux thèmes liés à l’empowerment féminin, qui nécessitent parfois d’être portés au centre de l’attention.
Aussi, le programme permet d’accompagner les femmes de talent dans l’évolution de leur carrière. Cela à travers l’acquisition de compétences et de capacités managériales, partagées par un Mentor (généralement un dirigeant ou autre figure qualifiée, homme ou femme), qui met à disposition sa propre expérience pour favoriser le développement personnel et professionnel du Mentee.
En pratique, le programme – ouvert à tous les profils, sans distinction d’âge ni de rôle professionnel -  s’étend sur 12 mois, avec une rencontre mensuelle entre le Mentor et le Mentee. Et comme le veut le principe même du mentoring, c’est un rapport horizontal qui s’établit, sans hiérarchie, au sein duquel les deux membres du « couple » tirent avantage de la relation.

Le Gender gap en Italie

La situation s’améliore ces dernières années en Italie. Selon l’Institut de la statistique italien, entre 2008 et 201, le pourcentage de femmes dirigeantes est passé de 27% à 32%, celui des cadres de 41% à 45%. Mais en considérant uniquement les entreprises privées, la situation empire : seules 15% des femmes ont un poste de directeur, 29% de cadre.
Bonne nouvelle toutefois, l’European Startup Monitor place l’Italie 4ème pour le nombre de femmes présentes au sein des Conseils d’administration. Un classement positif qui résulte de l’impulsion donnée par l’entrée en vigueur de la loi Golfo-Mosca de 2011 qui a introduit un quota de genre dans les CDA. La loi italienne impose un tiers du genre le moins représenté dans les sociétés cotées, ce qui a permis de passer de 6% de femmes en 2008 à 35% aujourd’hui.
Pour autant, la différence de traitement économique entre hommes et femmes reste considérable. Selon le Gender Gap report 2019 réalisé par l’Observatoire JobPricing et rendu public ce lundi, si la différence de rémunération hommes-femmes a diminué de 2,7% entre 2016 et 2018, il reste un écart de 2.700 euros en faveur des hommes. Un chiffre qui selon l’Eurostat, place l’Italie 17ème sur 24 pays de la zone euro (dans le secteur privé).

 

Informations pratiques :
Pour participer, il convient de présenter sa candidature en tant que Mentor ou Mentee directement sur le site de la Chambre, avant la fin août 2019. En septembre aura lieu la phase de sélection de sélection et de matching pour la constitution des couples (une vingtaine).
A noter : le programme débutera à partir du mois d’octobre.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ENVIRONNEMENT

Pollution : l’Italie maintient ses tristes records

Le dernier rapport de l’Agence européenne pour l’environnement sur la qualité de l’air révèle une amélioration générale en Europe. Mais l’Italie reste sur le podium dans trois tristes catégories.