TEST: 2275

Désertification culturelle : 60% des Italiens laissés sans librairie

Par Safae Taouih | Publié le 06/05/2019 à 22:08 | Mis à jour le 06/05/2019 à 22:12
Photo : La désertification culturelle touche en majorité le sud du pays et les zones isolées |Flickr @Niroko Stardust
librairie italie Flickr @Niroko Stardust

60% des Italiens habitent à plus de 30km d'une librairie. De quoi expliquer l'abandon de la lecture, dans un pays où seulement une personne sur deux a ouvert un livre cette année.

60% des Italiens habitent à plus de 30 km d'une librairie. Un chiffre alarmant, révélé par une étude de la faculté romaine la Sapienza, intitulée Book Desert. Il n'y aurait que 4.368 librairies encore en activité dans le pays. Un chiffre en constante baisse, donnant lieu à une véritable désertification culturelle. Deux facteurs majeurs influencent la courbe descendante. D'abord, les Italiens lisent de moins en moins. Un Italien sur deux n'a pas ouvert un seul livre au cours des douze derniers mois selon Book Desert, et 20% des Italiens ne se sont adonnés à aucune activité en rapport avec la culture sur cette même période : pas de théâtre, pas de musée, ni même de cinéma. À ce désintérêt s'ajoute l'avènement du géant Amazon, à l'ère du tout-numérique.

Selon Eurostat, dans les communes les plus densément peuplées on compte une librairie pour 7.000 habitants et dans un rayon de 5 km². Dans les communes non urbanisées, il n'y aurait qu'une libraire pour 20.000 habitants et tous les 250 km². De forts déséquilibres sont à noter entre le Nord et le Sud du pays. Dans le Centre Nord, on compte une librairie pour 12.500 habitants et tous les 57 km, alors que dans le Mezzogiorno, les chiffres tombent à une libraire pour 16.500 habitants et tous les 98 kilomètres.

Quant aux librairies qui survivent au déclin de la culture, la plupart deviennent des papeteries, ou commencent à proposer des services annexes. Flâner dans les bibliothèques, tourner les pages d'un livre et respirer cette odeur unique que seuls ces temples de la culture savent reproduire, pourrait être voué à disparaître.

 

Sur le même sujet
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Isabelle Jim mar 07/05/2019 - 08:06

Constat alarmant que cette disparition des librairies, du livre et de la lecture voire des bibliothèques, tendance hélas croissante. Le prix du livre est-il limité et fixé par la loi comme en France ? Connaissez-vous les boites à livres publiques où l'on donne , échange, prend gracieusement un livre ? Isabelle

Répondre

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale