Vendredi 14 mai 2021

La croissance italienne incertaine, selon les projections du patronat

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 12/04/2021 à 12:40 | Mis à jour le 12/04/2021 à 14:01
un homme travaille dans une industrie

L’organisation représentative des entreprises italiennes Confindustria table sur une croissance de l’économie de 4,1% cette année et de 4,2% en 2022, selon ses projections annoncées samedi.

Après une chute record depuis l’après-guerre du PIB italien de 8,9% en 2020, sous l’effet de la pandémie de Covid-19, l’organisation du patronat italien Confindustria prévoit dans son rapport publié samedi, une reprise graduelle de l’économie concentrée sur la deuxième partie de l’année. Les estimations pointent sur une augmentation du PIB de 4,1% en 2021 et de 4,2% en 2022. Mais ces estimations de croissance « historiquement élevées », devraient « à peine combler le fossé creusé en 2020 durant la pandémie », a déclaré l’organisation.

Des prévisions conditionnées par la campagne de vaccination

Confindustria a revu à la baisse ses prévisions pour 2021 de 0,7 point par rapport à celles d’octobre dernier, en raison d'une croissance plus faible que prévu au dernier trimestre de 2020 et au cours des trois premiers mois de 2021.
L’organisation a en outre précisé que ces nouvelles prévisions se basent sur une progression efficace du plan vaccinal tant en Italie qu’en Europe, et sur la capacité de « contenir le coronavirus de manière efficace ».

La reprise de l’économie italienne sera principalement due aux ressources européennes qui attendent l’Italie. Selon les simulations de Confindustria, sans le plan Next Generation EU, la croissance di PIB serait inférieure de 0,7% en 2021 et de 0,6% en 2022.
Confindustria prévoit une baisse graduelle du déficit public, estimé à 7,8% du PIB en 2021 et 4,8% en 2022. En 2020, la hausse des dépenses publiques pour soutenir l'économie du pays, ont engendré un pic du déficit de l’Italie à 9,5% du PIB.

La dette publique est quant à elle estimée à 155,7% cette année, après le bond de 21 points en 2020. Elle commencera toutefois à descendre en 2022, à 152,9% grâce à l’amélioration du déficit de l’Italie et de la croissance progressive du PIB.
Optimisme sur les exportations italiennes

Sur le front des exportations italiennes, les estimations de Confindustria basées sur une reprise de la demande mondiale, laissent présager une nette amélioration avec une hausse de 11,4% en 2021 et 6,8% en 2022. Durant la douloureuse année 2020, les exportations avaient connu une chute abyssale de 13,8%.

Un appel à l’aide pour le tourisme

Parmi les secteurs les plus touchés par la crise et les mesures restrictives, le tourisme résulte comme l’un des plus impactés. En 2020, les arrivées touristiques mondiales ont chuté des trois quarts, engendrant des pertes équivalentes à 2% du PIB et mettant 100.000 emplois à risque. Le président de Confindustria Carlo Bonomi a pointé du doigt l’importance d’une politique économique efficace pour ce secteur essentiel à la Péninsule, qui vaut 13% du PIB italien (en comptant les secteurs qui y sont liés) et 14% de l’occupation. Aussi, le rapport appelle à une stratégie sur le long terme pour redonner à l’Italie son attractivité à l’étranger, et récupérer son retard dans ses infrastructures liées aux transports.

Intervenant à la présentation du rapport de Confindustria, le commissaire européen aux Affaires économiques Paolo Gentiloni, a estimé les prévisions du patronat cohérentes avec celles de la Commission européenne. Cette dernière mettra à jour ses prévisions de printemps dans un rapport annoncé pour début mai.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir