Samedi 16 octobre 2021
TEST: 2274

Travailler au Mexique : le guide complet

Par Capucine Taconet | Publié le 22/09/2021 à 11:00 | Mis à jour le 23/09/2021 à 09:13
Travailler au Mexique : le quartier d'affaires de Mexico

Comment décrocher un emploi au Mexique ? Quelle attitude adopter pour s’intégrer dans son équipe ? lepetitjournal.com vous offre un guide complet de ce qu'il faut savoir pour travailler au Mexique. 

 

Le marché de l'emploi au Mexique

En 2021, le chômage s’élève à 4,08 % au Mexique, mais il est néanmoins de 11,16% chez les jeunes. Ces chiffres sont relativement bas par rapport aux taux que l’on connaît en France, mais ils ne prennent pas en compte le travail informel, qui concernerait environ 56% de la population.

 

Les secteurs des télécommunications, de l’énergie, de l’aéronautique et de l’automobile sont les secteurs les plus développés en ville. Si vous souhaitez vous installer sur la côte, vous pourrez vous tourner vers le tourisme.

 

Vendeurs ambulants dans la rue au Mexique : travail informel très présent

Le permis de travail au Mexique

Pour obtenir un permis de travail au Mexique, il faut d’abord présenter une offre d’emploi, avant de déposer une demande pour un visa de résident temporaire. L’entreprise qui vous recrute doit fournir une lettre indiquant son intention de vous embaucher, ainsi qu’un formulaire de déclaration de revenus. Toutes ces démarches doivent s’effectuer auprès du consulat du Mexique en France. Le visa temporaire de travail coûte environ 130 euros.

 

Le visa de résident temporaire au Mexique

Le visa résident temporaire permet de séjourner au Mexique de 6 mois à 4 ans. Il a une durée d’un an, renouvelable quatre fois. Au-delà de cette durée, vous devrez rentrer en France ou déposer une demande pour être résident permanent. Le visa coûte environ 175 euros.

 

Pour l’obtenir, il faut remplir deux conditions principales :

  • Être titulaire d'un passeport français en cours de validité.
  • Prouver que vous pouvez subvenir à vos besoins lors de votre séjour sur le sol mexicain.

 

Le visa de résident permanent au Mexique

Le visa de résident permanent peut s’obtenir après avoir passé au moins cinq ans de résidence au Mexique. Cette durée est de deux ans si vous avez épousé un(e) Mexicain(e), ou que vous avez un enfant né au Mexique. La procédure d’obtention de ce visa dure environ un an.

 

PVT (Permis Vacances Travail) au Mexique

Le PVT (Permis Vacances Travail) au Mexique

Le PVT est un programme ouvert aux jeunes de moins de 35 ans permettant de séjourner dans un pays étranger pour des vacances, avec la possibilité de travailler sur place, pour financer son séjour. Le PVT existe au Mexique depuis 2016, il est ouvert aux jeunes de 18 à 30 ans (inclus). Sa durée est de 12 mois maximum.

 

Pour obtenir un PVT, il faut réunir les conditions suivantes :

• Être citoyen français titulaire d'un passeport français en cours de validité.

  • Avoir entre 18 et 30 ans révolus.
  • Faire la demande au moins 3 semaines avant la date de départ prévue.

• Ne pas voyager accompagné de personnes à charge, sauf si ces dernières obtiennent leur propre visa.

• Ne pas avoir déjà participé à ce programme pour le Mexique.

• Avoir un casier judiciaire vierge.

• Prouver que l’on dispose d’au moins 2500 euros sur son compte en banque, pour couvrir les coûts initiaux de son séjour.

• Avoir réservé ou acheté un billet aller et retour pour le Mexique (ou à défaut montrer que l’on dispose de 1000 euros supplémentaires pour le billet retour).

• Avoir une assurance maladie et accident couvrant les frais de maladie- hospitalisation- maternité- rapatriement, et ce, pour toute la durée de validité du visa (12 mois obligatoirement).

La demande doit être effectuée auprès de l’Ambassade du Mexique en France.

 

Contrats de travail et salaires au Mexique

Le salaire minimum mexicain s’appelle le Salario Mínimo General et il s’élève en 2021 à environ 3542 pesos par mois (soit 150,41 euros), sauf pour la zone libre le long de la frontière Nord, où le salaire minimal est de 5534 pesos par jour (soit 226 euros). En moyenne, un mexicain touche un salaire mensuel de 10 240 pesos, soit un peu plus de 400 euros par mois. 

Lors de votre embauche, vous devrez fournir beaucoup de documents au moment d’être embauché, notamment votre certificat de naissance, ainsi que les copies de tous les diplômes et de tous les relevés de notes que vous avez obtenus.

 

Mexicain qui travaille avec son ordinateur

Les conditions de travail au Mexique

Au Mexique, les contrats de travail sont de 48 heures par semaine et de 8 heures par jour, six jours sur sept. Le dimanche est donc le seul jour non travaillé de la semaine. Les journées de travail peuvent commencer à 6h au plus tôt et se terminer à 20h au plus tard.

 

10 jours sont fériés dans l’année : le 1er janvier, jour de l’an, le 4 février, jour de la constitution mexicaine, le 18 mars, jour de la naissance de Benito Juarez, héros de la république mexicaine, le Vendredi Saint, le Samedi Saint et le Dimanche de Pâques, le 1er mai, jour de la fête du travail, le 16 septembre, fête de l’indépendance, le 18 novembre, fête de la Révolution mexicaine, et le 25 décembre, jour de Noël.

 

Tous les travailleurs sont inscrits d’office à l’Instituto Mexicano del Seguro Social (IMSS) et bénéficient automatiquement de soins médicaux gratuits. Après leur première année de travail, les travailleurs mexicains disposent de 6 jours de congé, puis deux jours supplémentaires chaque année, jusqu’à atteindre un maximum de 12 jours annuels. La loi prévoit également des étrennes pour tous les travailleurs, équivalente à 15 jours de travail. Cette prime de Noël doit être touchée avant le 20 décembre. Il existe une prime vacances avec une augmentation de 25% du salaire les jours de congés. Au-delà de ces avantages minimaux garantis par la loi, certaines entreprises peuvent offrir des avantages supplémentaires. N'hésitez donc pas à négocier ces conditions lors de votre embauche !

 

Les différences culturelles entre Français et Mexicains sont nombreuses au travail. La principale est dans le rythme. Ainsi, si les Mexicains travaillent plus d’heures par semaine que les Français, ils font aussi plus de pauses. Aussi, oubliez les deadlines rapprochées, les Mexicains ne travaillent pas dans l’urgence. De même, si vous leur demandez de l’aide, ils ne diront jamais non, au moins par politesse. Le matin en arrivant, ils prennent le temps de saluer leurs collègues et leur chef, et travaillent sans se préoccuper de planifier leurs tâches. En revanche, ils se montrent disponibles y compris en dehors de leurs heures de travail, pour aider leur manager, si celui-ci ou celle-ci les sollicite.

 

Collègues de travail au Mexique qui discutent

 

Dans une culture très festive, la convivialité est très importante, y compris au travail, et vous serez invités à de nombreux événements professionnels ou personnels : fêtes de départ, anniversaires, babyshower… Votre présence sera essentielle pour pouvoir vous intégrer au groupe. Comme le soulignent de nombreux expatriés, n’espérez pas changer ce mode de fonctionnement au travail. Que vous managiez des équipes ou pas, vous devrez vous adapter à cette culture du travail. Cela vous demandera sans doute de relativiser certains points, comme le temps qui envisagé nettement moins dans l’urgence, mais vous apprécierez la convivialité qui règne dans l’entreprise.

 

Trouver du travail au Mexique

Pour trouver un travail au Mexique, vous devrez passer un certain nombre d’entretiens, à distance si vous êtes en France. Si votre réseau sera d’une grande aide pour trouver un emploi, vous pouvez également mener vos recherches sur ces sites :

 

Opcionempleo

CompuTrabajo

OCC Mundial

Trabajos

LinkedIn

 

Les emplois au Mexique pour les Français

De nombreuses entreprises françaises sont présentes au Mexique, telles que Decathlon, Capgemini, Accor, Engie, Airbus, BNP Paribas, ou encore l’AFP. Le site de la Chambre de commerce franco-mexicaine met en avant les offres d’emploi d’entreprises françaises membres. Les lycées français sont également une bonne opportunité pour travailler dans le domaine de l’enseignement et de l’éducation.

N’oubliez pas non plus que les restaurateurs, hôtels ou agences de voyage français et francophones peuvent être ravis d’employer des Français. La maîtrise de l’espagnol, voire de l’anglais, reste cependant obligatoire.

Il est également possible d’effectuer un Volontariat International en Entreprise (VIE) au Mexique. Il faut pour cela être âgé de 18 à 30 ans, être français et avoir un casier judiciaire vierge. Vous pouvez trouver des missions sur le site de Business France.

 

Chambre de commerce International France Mexico

Travailler au Mexique sans diplôme

Plus que le diplôme, c’est votre expérience professionnelle qui intéressera les entreprises mexicaines. Il sera néanmoins difficile pour un étranger ayant peu d’expériences professionnelles de travailler, surtout s’il n’a pas de diplôme.

 

Travailler au Mexique sans parler espagnol

Si vous travaillez pour une entreprise étrangère, vous n’aurez pas nécessairement besoin de parler espagnol. Néanmoins, vous aurez au moins besoin de parler anglais. La maîtrise de l’espagnol est tout de même fortement conseillée pour pouvoir échanger avec vos collègues mexicains, cela facilitera nettement votre intégration.

Capucine Taconet

Capucine Taconet

Étudiante nantaise expatriée à Paris pour ses études de journalisme. Elle a connu lepetitjournal.com lors d’un échange universitaire à Bogota et rejoint la rédaction internationale en septembre 2021.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne