Vendredi 30 octobre 2020

El Día de la Independencia ou Grito de Dolores au Mexique

Par Joséphine Leblanc | Publié le 15/09/2020 à 17:00 | Mis à jour le 15/09/2020 à 17:00
Día de la Independencia Grito de Dolores Mexique

L'indépendance du Mexique est célébrée chaque année le 16 septembre pour commémorer le début de la guerre d'indépendance en 1810. C'est l'une des fêtes les plus importantes de l'année dans le pays.

 

Histoire del Día de la Independencia ou Grito de Dolores : la guerre d'indépendance du Mexique de 1810

La guerre d'indépendance du Mexique est une guerre qui a duré de 1810 à 1821, et au terme de laquelle le Mexique devint indépendant du royaume d'Espagne et de l'Empire espagnol. Elle fut principalement menée par des Espagnols nés au Mexique : les criollos, contre les Espagnols vivant dans la pays mais nés en Espagne : les peninsulares.

La fin du XVIIIème siècle est marquée par une vague de rébellions et de révoltes libertaires, avec la déclaration d'indépendance des Etats-Unis en 1776 et la révolution française de 1789.

En 1808, Joseph Bonaparte défait le roi d'Espagne, Ferdinand VII, et acquiert alors la Nouvelle-Espagne, où se situe le Mexique.

Cette guerre a officiellement commencé aux premières heures du 16 septembre 1810 lorsque le prêtre Miguel Hidalgo y Costilla fait sonner les cloches de l'église du village de Dolores (Guanajuato) pour inciter les gens à prendre les armes contre la Couronne espagnole à coups de « ¡Viva la Vírgen de Guadalupe! ¡Viva Mexico ! ». En peu de temps, il rassembla toute une foule pour marcher avec lui vers Mexico, déclenchant le soulèvement contre la domination espagnole.

L'événement est depuis connu sous le nom de Grito de Dolores (le cri de Dolores).

 

Célébrations du Grito de Dolores au Mexique

Chaque année, les villes du Mexique commémorent ce jour historique en récitant le Grito, qui varie selon l'endroit où l'on se trouve dans le pays. Parmi les lieux les plus populaires pour clébrer El Grito au Mexique, on trouve la place principale de Mexico, le Zocalo, où le président mexicain initie le Grito depuis le balcon du Palacio Nacional ; Dolores Hidalgo, connue comme le berceau de l'indépendance mexicaine, où le crie original a eu lieu ; et San Miguel de Allende, le lieu de naissance de l'un des dirigeants du mouvement indépendantiste Ignacio Allende.

Cette journée est célébrée avec des feux d'artifice, des drapeaux et des défilés. Dans la nuit du 15 au 16 septembre, le Grito de Dolores est repris par les politiciens locaux sur les places publiques de la plupart des villes et villages du pays.

Le 16 septembre, des défilés et cérémonies civiques commémorant l'indépendance du pays sont organisés. C'est un jour férié au Mexique, toutes les écoles, les banques et les bureaux gouvernementaux sont donc fermés.

Le drapeau du Mexique et l'hymne national figurent en bonne place dans les célébrations et décorations du jour de l'indépendance. Les mexicains ainsi que les touristes sont incités à porter haut les couleurs du pays (rouge, vert et blanc) et à déguster certains plats spécifiques.

Le Chiles en Nogada ou encore le Pozole sont les plats les plus populaires en cette journée de fête.

 

Quelles célébrations pour cette année 2020 ?

En raison du contexte si particulier de cette année, le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a évoqué une célébration différente pour le Grito de Dolores 2020.

Les gouverneurs et maires des diverses entités du pays se sont joints à lui en soulignant que cette année, les célébrations et regroupements de masse seraient annulés.

Dans l'Etat de Mexico, les festivités nationales auront donc lieu à huis clos mais seront retransmises en ligne et à la télévision.

Le président du pays a proposé d'organiser la présence de 500 participants, répartis sur la place du Zocalo, et représentant les 32 Etats de la République, chacun portant une torche. « 500 personnes peuvent être bien séparées sur cette place. Je veux envoyer le message que la flamme de l'espoir brûle encore ».

Cette année sera également l'occasion de célébrer la mémoire des 70 000 mexicains ayant perdu la vie pendant la pandémie de coronavirus, ainsi que toutes les professions en première ligne qui se battent depuis plusieurs mois.

 

Nous vous recommandons

Portrait Joséphine Leblanc

Joséphine Leblanc

Après une formation juridique qui lui a permis de s’expatrier au Vietnam, elle se spécialise en communication et médias (IFP). Aujourd’hui elle a quitté Paris pour s’installer à Mexico.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.