Samedi 21 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

10 MOTS POUR… – Aller chez le médecin en Espagne

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 26/11/2015 à 23:00 | Mis à jour le 13/11/2018 à 16:55
Photo : CC0 Creative Commons
doctor

Pas toujours facile de se faire comprendre auprès des Espagnols lorsque l'on ne connait pas le vocabulaire spécifique à sa demande, ni les usages locaux, surtout si cela fait peu de temps que vous êtes en Espagne. Voici une liste de mots qui vous donneront un petit coup de pouce dans vos aventures quotidiennes.

 

L'hiver arrive, et avec lui, les rhumes, grippes et autres virus dont on se passerait bien. Même les plus résistants et les plus immunisés auront à un moment ou un autre besoin de s'adresser à un médecin pour faire face aux petits tracas de santé de la saison. Pas toujours facile de se faire comprendre dans une autre langue, surtout lorsque l'on débarque dans le cabinet médical au plus bas de sa forme. Voici quelques mots de vocabulaire qui vous aideront à l'heure de vous rendre à l'hôpital ou chez votre médecin :

 

> Docteur je me sens mal !
Vous pouvez exprimer un mal être général en disant "me encuentro mal" ou bien "estoy mareado(a)".

 

> J'ai attrapé un rhume
Si vous êtes enrhumé, vous pouvez expliquer : "estoy congestionado", ou bien "resfriado". El "catarro" (rhume) est l'infection la plus courante en hiver, voilà pourquoi on considère qu'il s'agit d'une "enfermedad leve y común".

 

> Si vous êtes très fortement enrhumé, vos proches vous diront que vous avez attrapé "un buen trancazo". Le mot "trancazo" est la manière familière de dire que vous êtes bien malade. On pourrait traduire cela par "avoir attrapé la crève", ou attrapé "un voyage" (et autres expressions propres à chaque région). Le verbe "pillar(se)" peut aussi être utilisé familièrement : "has pillado un buen catarro" (tu as "choppé" un bon rhume).

 

> J'ai mal "là":
Il est utile de bien réviser le nom des parties du corps pour expliquer ce qui vous fait souffrir : "me duele la cabeza" (à la tête), "la espalda" (le dos), "los oídos" (les oreilles), "la garganta" (la gorge), "los ganglios" (les ganglions)

 

> Si vous êtes enrhumé, vos symptômes peuvent être : "mucosidad" (mucosités), "nariz tapada" (nez bouché), "la nariz que gotea" (le nez qui coule).

 

>  Si votre infection se situe davantage sur les bronches, vous avez peut-être : "la garganta irritada" (la gorge irritée), "tos grasa, productiva o seca" (toux grasse ou sèche)

 

>  Si vous êtes grippé, vous expliquerez : "tengo fiebre" (j'ai de la fièvre), "tengo escalofri?os" (des frissons), "me duele todo el cuerpo" (j'ai mal partout)

 

> Si votre problème est d'ordre digestif : "tengo ardores" (j'ai des brûlures d'estomac), "naúseas" (des nausées), "vómitos" (vomissements), "mareos" (vertiges, étourdissements)

 

> Ouvrez grand la bouche !
Lors de la consultation, le médecin va vous demander de réaliser les exercices basiques pour établir son diagnostic. Comme en France, il vous demandera : "coja aire y aguante" (inspirez et retenez la respiration), "suelte el aire" (expirez), "tosa" (toussez). Et surprise, comme en France, il peut vous demander de dire "33", à prononcer "treinta y tres" cette fois-ci.



> Donnez-moi quelque chose pour aller mieux !
Le médecin vous donnera "la receta", la prescription indispensable pour aller chercher vos "medicamentos", ou "medicación". Si cela est nécessaire le médecin peut vous prescrire "la baja" (arrêt maladie) à transmettre à votre employeur.

Perrine LAFFON

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.

Sur le même sujet