Samedi 31 juillet 2021

Vivre sa retraite en Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 15/06/2021 à 22:13 | Mis à jour le 04/07/2021 à 23:28
Photo : James Hose Jr
deux retraités sur un banc, face à la mer

Très appréciée des touristes, l'Espagne est également le lieu de résidence choisi par de nombreux retraités en quête de soleil et d'ambiance chaleureuse. Il faut dire que la péninsule ibérique, à proximité de la France, possède tous les atouts pour profiter de sa retraite paisiblement sans trop s'éloigner de l'Hexagone.


La retraite en Espagne

Les personnes qui ont réalisé leur vie professionnelle en Espagne peuvent accéder à une pension de retraite, lorsqu'elles remplissent certains critères. Il faut tout d'abord avoir cotisé à la sécurité sociale durant 15 années au minimum. Pour prétendre au versement de 100% de la base régulatrice, il faut avoir travaillé au minimum 37 années et 3 mois, pour une retraite prise en 2021, et avoir 65 ans révolus. Jusqu'en 2027, la période de cotisation nécessaire augmentera progressivement jusqu'à 38 ans et 6 mois. 

Le montant des pensions de retraite versées dépend des montants cotisés par la personne, du nombre d'années, ainsi que de l'âge de départ à la retraite. Le gouvernement espagnol fixe cependant les seuil et plafond limites des pensions : le montant minimum de retraite perçue est fixé en 2021 à 654,60 euros mensuels pour une personne vivant en couple (non à charge), et à 689,70 euros pour une personne vivant seule. Le montant maximum de la pension de retraite est fixé à 2.707,49 euros par mois dans tous les cas. 


Comment prendre sa retraite en Espagne ?

En tant que ressortissant de l'Espace Schengen, vous n'avez aucune démarche particulière à effectuer pour entrer en Espagne et y rester pour une période inférieure à trois mois. Si vous souhaitez vous installer en Espagne à la retraite, vous deviendrez donc résident espagnol : il vous faut obligatoirement demander un NIE, Numéro d'Identification d'Etranger. Ce numéro fourni sur une petite carte verte est indispensable pour effectuer toutes les démarches administratives nécessaires à votre installation et à votre vie quotidienne en Espagne : ouvrir un compte bancaire, s'inscrire auprès de l'administration, réaliser une opération immobilière...

Il vous faudra également contacter tous les organisme français avant votre aménagement en Espagne : votre caisse de retraite, les impôts, la sécurité sociale,...


Les impôts en Espagne pour un retraité français

Les articles 18 et 19 de la convention fiscale franco-espagnole du 10/10/1995 définissent les règles de compétence fiscale établies entre la France et l’Espagne pour les contributions liées à la retraite, afin d'éviter les doubles impositions. 

Le pays dans lequel sera imposée la pension de retraite d'un Français résidant en Espagne dépendra de la nature de la retraite (publique ou privée). En règle générale, les pensions de retraite perçues par le résident d’un État ne sont imposables que dans cet État. Tout retraité résidant habituellement en Espagne percevra donc sa retraite privée en Espagne, où elle sera imposée. L'exception est faite pour les retraites publiques versées par l'État français, qui sont exonérées d’impôt en Espagne et redevable uniquement en France. La notion de "résidence fiscale" s'appuie sur le nombre de jours (183 jours minimum) passés par un contribuable  dans un pays pour pouvoir être considérée résident fiscal. 

En cas de doute sur la nature de la pension (publique ou privée) de source française, il est recommandé d’interroger la trésorerie des non-résidents en France en indiquant le nom des organismes payeurs. Contact : sip.nonresidents@dgfip.finances.gouv.fr

retraite espagne


Quel budget moyen mensuel pour vivre sa retraire en Espagne ?

D'une manière générale, la vie est moins chère en Espagne, notamment pour certains coûts comme la nourriture par exemple. Mais attention, tout n'est pas avantageux en Espagne (notamment le coût de l'électricité ou des services de téléphonie et d'internet). Il convient également de prendre en compte les aspects régionaux : le coût de la vie est très variable selon la zone dans laquelle vous vous installez. À proximité des grandes agglomérations espagnoles, les prix peuvent être 40% plus chers que dans le reste de l'Espagne. Le coût du logement est un critère à prendre en compte, car il est particulièrement élevé près de Madrid et de Barcelone.
Pour une personne vivant seule, comptez entre 500 et 700 euros pour un logement des plus simples dans l'une de ces agglomérations, à laquelle vous pourrez rajouter 100 euros de charges et 300 euros de courses.


Être retraité français en Espagne

Votre installation en Espagne passe inévitablement par une intégration dans votre nouveau pays, l'apprentissage d'une nouvelle langue et de nouvelles coutumes, Mais vous n'êtes pas seul ! Des milliers de Français résident de façon permanente en Espagne, et il existe un réseau francophone d'entraide bien utile à tous les nouveaux arrivants en Espagne. N'hésitez pas vous rapprochez des différentes associations existantes dans votre région. 

 

retraite espagne
La Costa Brava est très prisée des retraités  / Michael Cadieux


Où habiter en Espagne pour la retraite ?

L'Espagne est une terre aux milles visages : plages ensoleillées, montagnes vertes, mer ou océan,... il y en a pour tous les goûts. Le choix de la communauté autonome dans laquelle vous installer dépendra du mode de vie que vous souhaitez avoir, du type d'environnement dans lequel vous préférez vivre. D'une manière générale les expatriés choisissent de s'installer dans les principales grandes villes espagnoles. Mais les retraités préfèrent souvent s'installer sur le littoral méditerranéen. La Costa del Sol dans la province de Malaga en Andalousie, la Costa Blanca à Alicante ou encore la Costa Brava en Catalogne sont particulièrement appréciées des retraités étrangers. 


Comment prendre soin de sa santé en Espagne ? 

Les retraités français qui souhaitent s'installer et devenir résident fiscal en Espagne devront s'inscrire auprès de la Sécurité Sociale espagnole. Mais s'ils n'ont pas cotisé auprès du régime espagnol durant leur vie professionnelle, ils doivent présenter le formulaire européen S1 pour transférer leurs droits. 

Il faut savoir que l'Espagne possède d'excellents médecins et universités de médecine, mais le système de santé public espagnol est aujourd'hui plus lent (faute de moyens) et plus contraignant (médecins imposés, délais longs,..). Il est donc vivement recommandé de souscrire à une mutuelle privée espagnole afin d'être bien couvert. Vous pouvez également vous tourner vers la Caisse des Français de l'Étranger, une mutuelle spécialisée dans la protection des expatriés. 


Avantages et inconvénients de l'Espagne pour passer sa retraite ?

Avantages 

La qualité de vie    
Le climat    
La proximité de la France    
Le patrimoine culturel     

Inconvénients

L'apprentissage de la langue et les diverses langues régionales
S'habituer à de nouveaux horaires (les Espagnols sont en "décalé", notamment pour l'heure des repas)
Le taux de chômage et la crise économique, qui ne touchent pas les retraités étrangers mais peuvent parfois influencer l'environnement local

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Philippe jeu 17/06/2021 - 08:02

L’adresse email que vous indiquez: sip.nonresidents@dgfip.finances.gouv.fr est erronée.

Répondre

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
PHOTO

Covid-19 : les anti pass-sanitaire et antivax manifestent au Congrès à Nouméa

Retour en images sur la manifestation de ce samedi 31 Juillet devant le Congrès de Nouméa, cortège formés d'anti-vaccins et d'anti-pass sanitaire qui exultent leur droit à la liberté individuelle.

Sur le même sujet