Mardi 10 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Adriana Tanus: "La musique apprend à s’écouter et écouter les autres"

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 25/09/2019 à 17:59 | Mis à jour le 26/09/2019 à 09:01
Photo : DR
Adriana TANUS Sola

Musicienne et chef d’orchestre, cette professeur de musique au LFM a des projets plein la tête. On lui doit la création de l’orchestre d’élèves au LFM, puis de celui des jeunes européens à Madrid, et enfin des élèves du monde entier, unis par leur passion du français et de la musique.

 

Violoncelliste et chef d’orchestre à Madrid, Adriana Tanus rentre au LFM par hasard, pour un simple remplacement. Il y a de cela tout juste 20 ans ! En effet, apprendre et transmettre sa passion de la musique aux enfants devient alors une révélation pour la jeune professeur de musique. "Je tiens beaucoup à la pédagogie –affirme Adriana avec conviction-. La musique permet d’apprendre à s’écouter et à écouter les autres. Il est nécessaire d’enlever les barrières car les élèves ont souvent trop de jugements négatifs sur eux-mêmes. Certains chantent un peu plus faux ? Ce n’est pas grave, on n’est pas au conservatoire ! Il s’agit d’apprendre à analyser ce que l’on entend, à transmettre des émotions. Pour moi, la pédagogie, c’est donner beaucoup d’amour aux élèves, leur donner confiance en eux".
Alors, très vite, Adriana ne peut plus se contenter de quelques heures par mois pour partager sa passion avec les écoliers. "J'ai voulu permettre à mes élèves de faire de la musique en dehors des classes -explique Adriana- et j’ai donc créé avec mes collègues de musique du LFM, une chorale puis un orchestre". L’orchestre du LFM venait de naître, il y a 14 ans, avec 8 élèves. Preuve de leur indéniable succès, ils sont à présent une centaine.

Mais un événement va encore catapulter ses projets. En 2013, Adriana organise un grand concert qui réunit des élèves du LFM et du collège allemand de Madrid. Dès lors, elle décide d’aller encore plus loin et de créer rien de moins qu’un orchestre européen. C’est ainsi que naît l’OJEM (l'Orchestre des Jeunes Européens de Madrid) avec l’appui du service culturel de l’ambassade de France, l’impulsion de la Commission Européenne et le soutien inconditionnel du LFM. Composé de 90 musiciens et 120 choristes, de multiples nationalités, l’OJEM comprend non seulement des élèves de la 6e à la Terminale, mais aussi des anciens élèves, parents, professeurs, personnels du LFM, ainsi que des musiciens issus d’autres établissements européens à Madrid. Cette diversité rend cette famille musicale unique en son genre. "Nous avons réussi à rassembler autour de la musique tous les membres de la communauté scolaire qui respirent à l'unisson autour de ce projet -raconte Adriana- Et c’est très émouvant". 

 


Le monde francophone autour de la musique

Avec les années, l’OJEM prend du muscle et enclenche très vite la vitesse supérieure. C’est ainsi qu’il passe d’une dizaine de membres et d’un répertoire simple à plus d’une centaine de choristes qui vont s’attaquer à de grosses œuvres telles que la 9e symphonie de Beethoven l’an passé, pour fêter le jour de l’Europe. “Nous sommes actuellement en train de préparer le Requiem de Mozart -annonce Adriana- qui aura lieu à l'Auditorium National de Musique de Madrid, le 15 novembre prochain. Les répétitions ont lieu tous les mercredi soirs pour la chorale et les dimanche matin pour l’orchestre, et j’invite tous ceux qui le désirent à nous rejoindre”. Au programme, il y aura également des œuvres de Sibelius, en hommage à la Finlande qui préside ce semestre l’UE. 

Comme Adriana voit toujours plus grand, elle décide de créer il y a 5 ans l’OLFM, l’Orchestre des Lycées Français du Monde, avec le même esprit que son petit frère, l’OJEM. "D'abord, on a le langage commun, qui est la musique, -explique Adriana- mais il y en a aussi un autre, qui est le français, et j'ai donc pensé créer un orchestre avec ce double langage, la musique et le français dans le monde, réunis autour d’un espace d'échanges et de partage". Au départ, ils ont commencé par l'Europe, avec 30 musiciens, car la logistique était très lourde, puis d’année en année, l’OLFM a ouvert ses portes à l'Asie, l'Afrique, et l'Amérique. Les candidatures sont actuellement ouvertes à travers l’AEFE. "Je reçois énormément de demandes -ajoute Adriana. L’an passé, sur les 300 reçues, j’en ai retenu 70, provenant de 40 pays comme l’Allemagne, la Syrie, Israël, les États-Unis, le Canada, l’Argentine, la Côte d'Ivoire ou le Vietnam. Les jeunes vivent une expérience unique. Ils viennent de partout et c’est merveilleux de voir comme ils progressent ensemble". 


Les jeunes vivent une expérience unique

L’Orchestre des Lycées Français du Monde bénéficie depuis 5 ans du partenariat exceptionnel de Radio France. Avec le tutorat de 5 musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et la mise à disposition de son Auditorium et de ses équipes pour la production d’un concert annuel, Radio France offre le meilleur aux élèves du réseau des lycées français à l’étranger. 

 

Orchestre des Lycées Français du Monde


Partenariat exceptionnel de Radio France

Cette année, les enfants voyageront à Vienne et ensuite donneront un concert à Radio France, à Paris, qui sera ainsi retransmis partout dans le monde. Tout ceci coûte cher pour les établissements et les familles, et des sponsors seraient par conséquent les bienvenus. En attendant, les jeunes musiciens ne manquent pas d’initiative et d’imagination pour pouvoir financer leur rêve. "Un de nos jeunes virtuoses a organisé dans son pays, le Japon, trois concerts afin de financer son voyage ! -explique Adriana. En Syrie, les deux jeunes filles qui participent ont trouvé un partenariat pour financer leur déplacement". Un mécène permettrait bien évidemment à cet orchestre multiculturel, exemple unique d’unité et d’intégration, de vivre et partager sa musique encore plus sereinement. 

Adriana est fière de constater que certains de ces élèves qui sont passés par l’OJEM ou l’OLFM sont devenus de grands musiciens, qui ont été pris dans de prestigieux conservatoires et font maintenant le tour du monde. Cependant, son plus beau souvenir est bien plus émouvant. "Ma plus belle expérience -se souvient Adriana- c’est d’avoir vu comment un de mes élèves, qui était sur le point d’arrêter le violon, a finalement continué après avoir vécu cette formidable expérience de partage avec l’orchestre. Je suis heureuse de le voir aujourd’hui épanoui, vivant pleinement sa passion dans la musique". 


Un nouveau projet, l’École Orchestrale

De retour à Madrid, Adriana vient de lancer un nouveau projet, l’École Orchestrale. Cette nouvelle école de musique vient d'ouvrir ses portes au sein du LFM pour de jeunes élèves de moins de 10 ans. "Je me suis rendue compte -déclare Adriana- que souvent les jeunes arrêtent de jouer d’un instrument car ils sont seuls. Ils ont finalement besoin d’une équipe, d’un espace". L’idée est donc de réunir des élèves de même niveau –CE2 et CM1- autour d’un projet commun, qui consiste en la création d’un orchestre et le voir grandir autour de ces jeunes. L’école a reçu beaucoup de demandes mais ils ont préféré commencer plus modestement, avec dans un premier temps 25 élèves et juste les instruments à corde. "Les élèves ont démarré de zéro -ajoute Adriana- et dès la première semaine, ils jouent déjà ensemble. Les enfants sont ravis".

Pour plus de renseignement : www.ojem.es

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Franco-espagnole jeu 26/09/2019 - 11:37

Bravo à cette professeure de musique du LFM. Je voudrais en profiter pour rendre hommage à Madame Toledano, trop tôt disparue malheureusement, qui a enseigné la musique pendant de longues années au Lycée et dont tous ses anciens élèves se souviennent, parmi eux, beaucoup de ceux qui font partie de l'ensemble créé par Madame Tanus, j'en suis certaine. En plus de ses cours, qui nous ont donné le goût de la musique, elle avait également organisé une chorale qui se produisait le dimanche à l'église Saint-Louis des Français. J'en faisais partie et me rappelle en particulier du morceau phare, l'Alleluia du Messie de Haendel : une véritable apothéose dans l'église! Le Lycée Français actuel est le produit de toutes les générations qui l'ont précédé : il est bon de ne pas l'oublier.

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
INSOLITE

L’Inde est championne des records du Monde

Une petite fille de 8 ans vient d’établir deux records du monde dans le Sud de l’Inde. Elle est loin d’être la seule ! En effet l’Inde semble envahie par la fièvre du record.

Sur le même sujet