Un “Je t’aime” et un papillon pour célébrer la Journée des câlins

Par Marie Lagache | Publié le 21/01/2021 à 18:59 | Mis à jour le 21/01/2021 à 19:40
Photo : Brett Jordan-Unsplash
Journée Câlins 2021 Covid Santé Mentale

La rédaction vous donne quelques pistes pour profiter de cette journée malgré le confinement en vigueur en Angleterre et les risques d’infection au coronavirus.

L’amour plus fort que le Covid ? Ce jeudi 21 janvier 2021 le Royaume-Uni célèbre la Journée internationale des câlins. Le “National Hug Day” encourage les personnes à se prendre dans les bras pour témoigner leur affection. Ces étreintes représentent une marque de tendresse et d’amour. Ces moments s'avèrent même être bons pour le moral et la santé. Un câlin libère de l’ocytocine, qui augmente notre confiance et empathie. Un vrai pouvoir antidépresseur et déstressant.

Plusieurs jours après le “Blue Monday”, journée la plus déprimante de l’année, ce “National Hug Day” apparaît comme une bouffée d’air frais dans l’hiver morose et réchauffe nos cœurs. Mais cette année, le briseur de cœur Covid en a décidé autrement. Avec la pandémie, la dépression ne cesse de croître au sein d’une population confinée et isolée. Même les moins tactiles d’entre nous ne diraient pas non à un contact physique en ce moment. Pourtant, il va falloir faire sans encore un long moment.

Vous vous rappelez forcément de plusieurs images fortes de cette pandémie. Celles des personnes âgées enlaçant leurs petits enfants au travers d’une bâche en plastique, ou encore celle du médecin américain réconfortant une personne âgée à l’hôpital le jour de Thanksgiving. Le point commun ? Des câlins pour se soutenir dans ces temps difficiles. Le coronavirus nous a rappelé à quel point cet acte anodin et quotidien occupe une place importante dans nos vies. Mais la pandémie nous a privés de ces moments.

N’oubliez pas de dire “Je t’aime” et de câliner votre chat

Pas de câlin à des inconnus dans les rues de Londres tenant des pancartes “Free Hugs” cette année. Et pour beaucoup, pas d’étreinte non plus avec leurs proches. Certains ont été emportés par le virus et trop se retrouvent éloignés par les diverses restrictions. Masques, distanciation sociale, interdiction de se déplacer, fermeture des frontières, le Covid nous a enlevé cet acte de partage. La pandémie s’annonce encore longue, alors nous allons devoir trouver d’autres manières de montrer notre amour ou de nous apaiser.

Si les premiers apéros à distance au travers d’appels vidéos paraissaient drôles en mars dernier, nous conviendrons aujourd’hui qu’ils s'avèrent lassants. Il devient difficile de supporter de ne voir ses proches qu’uniquement au travers d’un écran, sans possibilité de les enlacer et de leur parler en face à face. Parfois, cela peut même donner envie de couper les ponts. Pourtant, cela n’a jamais été aussi nécessaire et important de leur rappeler que vous les aimer. Entretenir des relations à distance, qu’elles soient amicales, amoureuses ou familiales, n’est pas toujours simple. Alors, en cette Journée n’oubliez pas vos proches, et à défaut de leur faire un câlin rappelez-leur que vous les aimez. Aucune honte à avouer ses sentiments.

Pour les personnes moins démonstratives, il reste un individu que vous pouvez toujours câliner en ces temps de Covid, et à qui vous pouvez même dire “Je t’aime” sans avoir peur de sa réaction : votre animal de compagnie. Chat, chien, ou même des espèces plus exotiques, ils nous accompagnent en ces temps de crise et parfois même travaillent avec nous. Fidèles et toujours présents pour nous, ils méritent aussi leur preuve d’affection. En plus, une étreinte avec votre compagnon permet aussi de libérer de l’ocytocine et de vous rendre heureux ! Jamais aussi bien servi que par soi-même, ou par son chat.

La technique du câlin papillon, une alternative “Covid free”

La santé mentale se retrouve mise fortement à mal à cause de la pandémie. Mais cela permet de la démocratiser et d’enlever tous les stéréotypes la concernant. Une bonne conséquence inespérée et inattendue de la pandémie. Profitons alors de cette évolution des pensées et de ce “National Hug Day” pour présenter un geste qui pourrait avoir un impact bénéfique sur vos vies : la technique du câlin papillon. Bon moyen de profiter des effets positifs préalablement cités des étreintes sans risque d’infection au coronavirus !

Placez vos mains en croix sur votre poitrine, juste au-dessous des épaules, et tapotez alternativement de gauche à droite tout en ralentissant votre respiration. Cette auto-étreinte réconfortante réduira votre stress. Ce mouvement s’avère en réalité très efficace pour apaiser toutes les émotions. Cette technique est notamment utilisée lors des thérapies EMDR, basées sur des stimulations sensorielles de droite à gauche pour gérer le trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Alors, aujourd’hui, aucune honte à avouer à vos proches que vous les aimez, à enlacer votre animal de compagnie ou à essayer la technique du câlin papillon ! Ce “National Hug Day” 2021 met à l’honneur la santé mentale, trop souvent sous-estimée ou moquée par la société, mais pourtant primordiale dans notre vie. Un peu de tendresse et d’amour dans ces temps difficiles !

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale