Valneva : le premier vaccin français, approuvé par le Royaume-Uni

Par Laurent Colin | Publié le 14/04/2022 à 17:32 | Mis à jour le 14/04/2022 à 17:42
Photo : Daniel Schludi
Des flacons de vaccins contre le covid

C’est un double événement. Le premier vaccin français arrive enfin sur le marché. Et son fabricant franco-autrichien basé à Nantes vient de trouver son premier client : le Royaume-Uni.

 

Le Royaume-Uni étend encore un peu plus son arsenal anti-Covid-19 en autorisant le vaccin français produit par Valneva. Le pays étoffe ainsi une liste déjà longue : AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Janssen et Novavax.

 

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, les premières doses ne seront pas livrées aux pays de l’Union Européenne, mais de l’autre côté de la Manche, et ce dès le mois de mai. C’est bien le Royaume-Uni qui a en effet accepté, ce jeudi 14 avril, l’utilisation du vaccin du laboratoire français. L’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé britannique, la MHRA, précise d’ailleurs être « la première au monde à l’approuver ».

 

S’il existe trois méthodes principales pour fabriquer un vaccin, c’est bien la technologie du virus inactivé qui a été retenue ici. Cette méthode permet de créer une réponse immunitaire chez les patients en leur injectant un virus entier, privé de ses capacités de nuire. Sa mise en œuvre est en outre simplifiée puisque le vaccin développé par Valneva peut être stocké à bonne température dans de simples réfrigérateurs.

 

Les commandes de vaccins Valneva affluent du monde entier

Franck Grimaud, le directeur général du laboratoire Valneva, se réjouit évidemment de cette nouvelle et des commandes qui se multiplient. 60 millions de doses ont déjà été réservées par une vingtaine d’États membres de l’Union européenne. Le Royaume du Bahreïn a quant à lui acheté un million de doses et de nombreux contacts avancés sont en cours avec des pays du Moyen-Orient, d’Asie du sud-est et d’Amérique latine.

Une belle réussite pour cette société historiquement implantée à Saint-Herblain, à côté de Nantes, qui emploie quelque 800 employés, dont certains dans une usine écossaise située à Livingstone, près d’Edimbourg.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale