Sacha Baron Cohen poursuit une entreprise de cannabis utilisant Borat dans une pub

Par Maël Narpon | Publié le 17/07/2021 à 10:00 | Mis à jour le 19/07/2021 à 08:33
Photo : Shaun Wong - Unsplash
Le personnage de Borat

L’acteur britannique trois fois nominés aux Oscars a décidé d’attaquer en justice l’entreprise américaine Solar Therapeutics après que cette dernière ait utilisé le fameux personnage de Borat (interprété par l’intéressé) à des fins publicitaires.

 

Il réclame à la compagnie un dédommagement d’au moins 9 millions de dollars pour un panneau publicitaire géant disposé le long d’une autoroute très fréquentée dans le Massachussetts. Cette utilisation détournée de son personnage tomberait sous le coup de la violation de droits d’auteur et de la publicité mensongère.

L’accusation s’explique du fait que l’acteur ne souhaite pas être associé à la consommation de cannabis, la qualifiant de « choix de vie malsain ». Il aurait refusé jusqu’ici toute participation à des campagnes publicitaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni afin de ne pas entacher sa crédibilité « en tant qu’acteur et activiste ».

L’affiche montrant Borat, loufoque journaliste kazakh fictif, les pouces levés et disant son iconique réplique « it’s nice ! », pourrait en effet laisser penser que l’acteur cautionne la prise de cannabis.

L’affiche a depuis été retirée mais l’entreprise refuse de dédommager Baron Cohen. A noter que, malgré l’autorisation de consommer du cannabis dans certains Etats américains, cet acte reste illégal aux yeux des lois fédérales.

 

Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale