Dimanche 26 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

« Quitter le Marché unique sera préjudiciable pour le Royaume-Uni »

Par Manon Heckmann | Publié le 14/02/2019 à 15:28 | Mis à jour le 14/02/2019 à 15:39
Photo : Laurent Colin
quitter marché unique préjudiciable pour Royaume-Uni Sadiq Khan maire Londres

Le maire de Londres a fait part des ses inquiétudes devant un parterre de chefs d’entreprise. Des dizaines de milliers d'emplois dans la capitale et au Royaume-Uni risquent selon lui de disparaître.

"C'est l'adhésion au Marché unique qui a permis à Londres de devenir la capitale européenne de la finance" a déclaré Sadiq Khan lors d'un événement organisé avec des chefs d'entreprise londoniens par London First. Aussi, il estime que si le Royaume-Uni quitte le marché unique, la compétitivité et l'économie du pays serait compromise et ce même si un accord d'Union douanière est mis en place. Cela entrainerait, selon lui, la perte de dizaines de milliers d'emplois.

En outre, une étude indépendante publiée l'année dernière par le maire a indiqué que quitter le Marché unique et l'Union douanière entraînerait une décennie de croissance de perdue sinon plus. Si aucun accord de Brexit n'est conclu, le pays pourrait perdre 500 000 emplois et 50 milliards de livres d'ici 2030. Rien qu'à Londres, il pourrait y avoir jusqu'à 87 000 emplois de perdus. Et même en restant dans l'Union douanière, sortir du Marché unique causerait la perte de 300 000 emplois au Royaume-Uni et de 30 milliards de livres d'investissement.

Des secteurs d'exportation ignorés ?

Londres est avant tout la capitale de la finance, mais également des services juridiques, de voyages, d'immobilier et des activités professionnelles et technologiques. Ces activités pèsent à hauteur de 80 % dans l'économie britannique et de 92 % dans celle de Londres. En 2016, les exportations de ces services ont totalisé 117,3 milliards de livres sterling, ce qui représente près de la moitié des exportations totales de services du Royaume-Uni. Aussi, pour Sadiq Khan il est donc "extrêmement problématique que le débat sur le Brexit au Parlement ignore en grande partie les besoins de ces secteurs".

image1-6

Manon Heckmann

Rédactrice pour LePetitJournal.com de Londres, étudiante à l’école de journalisme ISCPA de Lyon
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

POLITIQUE

Tout sauf Boris

La ligne modérée du parti conservateur lance une campagne visant à empêcher Boris Johnson de devenir Premier ministre et de faire basculer le pays dans un Brexit sans accord.