TEST: 2269

Quel avenir pour les sans-abris confinés en chambre d’hôtel ?

Par Benjamin Wettling | Publié le 28/04/2020 à 17:16 | Mis à jour le 28/04/2020 à 17:22
Photo : Mara Conan Design - Unsplash
sans-abris logement hôtel coronavirus

Depuis le début du confinement, la mairie de Londres et le gouvernement travaillent main dans la main pour venir en aide aux rough sleepers et leur permettre de se mettre en sécurité.

En mars dernier, alors que Boris Johnson annonçait le début du confinement au Royaume-Uni, le maire de Londres et le secrétaire d’Etat au logement mettaient conjointement en garde contre le danger auquel devait faire face les sans-abris de la capitale. Sadiq Khan s’était alors prononcé en faveur de la mise en place d’un programme d’aide au logement pour les plus démunis :

« L’épidémie de coronavirus affecte tout le monde à Londres, et nous devons tout faire pour préserver la santé de tous – sans oublier ces Londoniens qui passent chaque nuit dehors dans les rues de la capitale ».

En accord avec le groupe IHG (Intercontinental Hotels Group), le programme devait mettre plus de 3 000 chambres d’hôtels à disposition des sans-abris. Alors, plus d’un mois après, quelle est la situation des personnes sans domicile fixe à Londres ?

Plus de 1 000 personnes ont été logées depuis fin mars

Les chiffres sont assez évocateurs : d’après Robert Jenrick, secrétaire d’Etat au logement, 90 % des sans-abris de la capitale se sont vu offrir un logement pour se mettre à l’abri de l’épidémie depuis début avril. Pour ce qui est de la capitale, c’est plus de 1 000 personnes qui ont pu être abritées grâce au programme mis en place par le gouvernement et la mairie. On estime que 900 autres rough sleepers sont pris en charge par des associations indépendantes. Il faut bien sûr garder à l’esprit que ces chiffres ne sont que des estimations, il est difficile d’évaluer le nombre de sans-abris à Londres puisqu’il varie en permanence, surtout depuis le début de la crise. Il n’est donc pas sûr que les 90 % avancés par le gouvernement reflètent bien la réalité. Et surtout, on est en droit de se demander quel est l’avenir réservé aux sans-abris « temporairement » hébergés.

Et après le déconfinement, qu’adviendra-t-il des personnes sans domicile fixe ?

On l’espère tous, le déconfinement est plus proche que le début du confinement. Mais quel avenir pour les sans-abris hébergés par le gouvernement lorsque l’épidémie sera passée ? Du côté de l’administration britannique, aucun plan ne semble être à l’étude pour permettre l’accompagnement et la réinsertion dans la société de ceux qui n’ont pas de toit. De nombreuses associations craignent qu’ils ne soient tout simplement forcés de retourner vivre dans la rue… En effet si rien n’est fait, et alors que les conséquences économiques de la pandémie laissent présager le pire pour beaucoup, on pourrait assister à une explosion du nombre de sans-abris dans les rues de la capitale. Une situation terrible, qui viendrait réduire à néant tous les efforts faits depuis plusieurs semaines par les autorités.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale