Samedi 6 mars 2021

Quand la Reine Elizabeth II rencontre Carrie Bradshaw

Par Johanna Wozniak | Publié le 21/01/2021 à 19:22 | Mis à jour le 21/01/2021 à 20:52
Photo : Sharday Photography - Unsplash
Reine Elizabeth Carrie Bradshaw mariage

Le mariage est une coutume conventionnelle très ancrée dans la tradition de notre chère famille royale. Un contraste parfait avec Sex and the City 2 qui nous montre un mariage décousu de toute pièce.

 

En attendant la fin de cette pandémie mondiale et le retour des cérémonies libres au Royaume-Uni, chers lecteurs j’ai trouvé l’alternative idéale. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais quoi de mieux que Sex and the City 2 pour se plonger à coeur perdu dans l’ambiance wedding day. Mais pas n’importe lequel. Bien loin de la Chronique de Bridgerton, son XIXème siècle et ses mariages arrangés. Le thème du film est totalement ancré dans le célibat - mariage conventionnel - non conventionnel. Nos héroïnes new yorkaises ne cessent d’en débattre tout au long du film.

La liste de règles strictes que la famille royale doit suivre pour un mariage réussi est au bord de l’interminable. Entre autre le port d’un chapeau par les convives féminins, la permission de la reine pour se marier, la robe de mariée obligatoirement jonchée de dentelle, et ainsi de suite… A contrario, l’emblématique Carrie Bradshaw (Sarah Jessica Parker) ne se soucie guère de pareils protocoles et saborde le rôle de la ménagère traditionnelle dans le second volet de la saga mondialement connue. « Tu savais en m’épousant que j’étais plus Coco Chanel que coq au vin », le ton est lancé. L’image de la femme forte, indépendante, et qui s’assume pleinement sur le plan financier, sentimental et vestimentaire est omniprésent.

11 ans après sa sortie, il est important pour moi de relever les changements importants auxquels font face certaines coutumes et traditions jadis très respectées.

 

Des personnages haut en couleur

Le mariage gay dans toute sa splendeur avec toutes ses excentricités nous montre l’écart important avec les mariages traditionnels. Juste fantastique demeure l’intitulé Too much white, et que dire du tellement “kitsch” lac avec des cygnes, le tout parachevé par Liza Minelli qui marie les époux. Cette cérémonie nous permet d’entr’apercevoir la tradition revenir au galop avec la religion des mariés et certaines coutumes juives.

A travers le personnage de Samantha, nous découvrons la femme libertine dans toute sa splendeur. Totalement en décalage avec la vie que mène ses meilleures amies ; femme plus qu’indépendante, elle se préoccupe seulement de son propre bien-être personnel. Viscéralement contre le mariage elle veut profiter de sa vie : et encore plus à 54 ans ! De quoi prendre une bouffée de confiance en soi. La troisième du groupe Charlotte est le parfait exemple de la mère au foyer au bord du burn-out. Mère à temps complet, elle compte sur sa nounou pour se sortir des crises de larmes de ses filles en s’enfermant dans une pièce, totalement dépassée par la situation et ne voulant rien confesser à ses meilleures amies.

Cette représentation cinématographique nous montre la pression de la société et la peur du jugement de l’autre dans toute sa splendeur. « Nous sommes tous sous l’emprise d’une société, qui définit nos passions, nos goûts, nos rêves et par conséquent notre vie. » Cette citation n’a jamais eu autant de résonance. Les diktats de la société nous poussent à avoir une vie de famille bien rangée, à faire des enfants et à privilégier la vie familiale.

Quand la question de porter le nom de son mari se pose, notre journaliste new yorkaise préférée est hésitante. Serait-ce renoncer à son indépendance ? Elle s’affiche avec un costard 3 pièces et une merveilleuse tiare lors du mariage de son meilleur ami gay pour contraster avec le port (en tant normal) d’une robe pour la femme. Un des principaux objectifs de ce film est de montrer que les femmes méritent d’être traitées comme égales au sein de l’environnement professionnel ou encore familial. Sex and the City 2 prend position et l’affirme haut et fort.

Non mesdames, il ne vous est pas interdit de privilégier votre vie professionnelle et de rester célibataire, de vous marier à 40 ans, de crier, d’être au bout du rouleau ou encore de demander de l’aide. A vous de choisir ce qui sera le mieux pour votre avenir et la voie qui vous comblera de bonheur, quelle qu’elle soit.

Pour les fans de la série, vous serez ravi d’apprendre la confirmation d’HBO Max quant au retour de cette dernière très prochainement.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet