Qu’est-ce que la “pingdemic” ?

Par Maël Narpon | Publié le 26/07/2021 à 15:35 | Mis à jour le 26/07/2021 à 15:47
Photo : John Cameron - Unsplash
L'application NHS Covid-19

Pingdemic, le terme se répand de plus en plus dans la presse britannique. Contraction de « pandemic » et de « ping », il désigne l’augmentation importante du nombre de personnes ayant reçu une notification de l’application NHS Covid-19 leur conseillant de s’isoler après avoir été en contact avec un individu infecté.

 

Ces dernières semaines, une recrudescence du nombre de personnes « pingées » a forcé ces dernières à se confiner pendant 10 jours, voire plus longtemps dans le cas où elles développent des symptômes. C’est ce qui est arrivé à plus de 500 000 personnes durant les sept premiers jours de juillet.

Les répercussions se sont fait ressentir dans certains secteurs professionnels ne permettant pas de faire du télétravail. Le domaine des transports et les supermarchés ont été particulièrement touchés par le grand nombre d’absences enregistrées au sein de leurs équipes.

Des voix inquiètes se font entendre dans ces milieux, notamment face à la crainte d’une aggravation de la situation maintenant que la plupart des règles de distanciation physique ont été levées. Richard Walker, le directeur général d’Iceland a déclaré : « Nous nous trouvons dans une situation sans précédent où nous devons fermer des magasins en raison d'absences du personnel - non pas à cause de Covid-19, mais à cause d'une application Track and Trace défaillante et perturbatrice. »

Des questions ont donc été soulevées en ce qui concerne l’application elle-même, conduisant un nombre important de personnes à la désinstaller purement et simplement. Christophe Fraser, le scientifique à l’origine de l'application, appelle la population à ne pas en arriver là. Il demande cependant au gouvernement de supprimer l’obligation de s’auto-confiner après avoir reçu une notification. « Une approche plus utile quand beaucoup de personnes sont vaccinées serait… des tests plus réguliers comme alternative à la quarantaine », a-t-il écrit pour le Mirror.

Il est prévu que ces règles d’isolement changent à partir du 16 août. A partir de cette date, les personnes cas contact doublement vaccinées depuis plus de 14 jours ne devront se soumettre qu’à la réalisation d’un test PCR après avoir notifiées par l’application NHS. Si le test est positif, elles devront se confiner pendant 10 jours.

 

 

Mael Narpon - journaliste junior Londres

Maël Narpon

Diplomé d'une licence de sociologie à Pau et à Athènes, il intègre ensuite l'IEJ Londres. Il effectue un stage avec lepetitjournal.com Londres puis rejoint l'édition internationale en tant qu'alternant dans le cadre d'un Master à l'IEJ Paris.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale