TEST: 2269

« Parlez-moi d’amour » Louise et de tous vos secrets de Love coach

Par Laurent Colin | Publié le 02/02/2021 à 19:53 | Mis à jour le 05/02/2021 à 00:28
Louise love coach paris londres

Il est des interviews qui peuvent transformer une journée et nous réchauffer le cœur. Voici le condensé d’une heure d’entretien avec Louise Garnier, LOVE COACH. Une belle profession à découvrir, assurément.

 

Parlez-moi d'amour, Redites-moi des choses tendres

Votre beau discours, Mon cœur n'est pas las de l'entendre…

 

Louise Garnier, c’est un peu notre Lucienne Boyer de l’époque. A une différence près : l’amour elle ne le chante pas, elle l’enseigne. Parlez-nous d’amour Louise, s’il vous plaît ! Livrez-nous tous vos petits secrets et bons conseils pour enchanter ou ré-enchanter notre quotidien, être plus à l’aise avec notre corps ou à l’écoute des attentes de notre partenaire.

 

Bien avant Emily in Paris, Louise in London…

Pour la petite histoire, Louise a habité Londres pendant deux ans du côté de West Kensington, avant de repartir à Paris. J’ai l’ai souvent croisée il y a quelques années dans différents cercles d’entrepreneurs, à l’époque où la coiffeuse Margaux Cras posait elle aussi ses valises à Londres pour y ouvrir un salon, puis deux… que de bons souvenirs !

Louise fait partie des personnes que l’on n’oublie pas. Rayonnante, souriante, elle amène de la joie autour d’elle. Finalement elle a bien choisi sa voie, ou plutôt ses deux professions, infirmière puéricultrice une partie de la semaine et Love coach le reste du temps.

 

Love coach : une bénédiction pour beaucoup de couples

Louise intervient au chevet de nombreux couples, parfois très différents et aux aspirations variées. Comme elle le décrit si bien : « Les amants d’une nuit ou pour la vie, les célibataires, les jeunes couples, les jeunes parents, les couples qui durent, tous ceux qui veulent pimenter leur quotidien et entretenir la flamme. Et également ceux qui ne se sont jamais posés la question mais s'aperçoivent qu’ils ont plein de choses à explorer et à découvrir ». J’ajouterais tous les couples qui se retrouvent aujourd’hui confinés ou à travailler ensemble depuis la maison, donc 24h/24 sous le même toit.

Louise répond à de nombreuses questions : « Suis-je normal(e) ? Comment lâcher prise et prendre vraiment du plaisir ? Comment lui exprimer mes envies ? Comment entretenir la passion ? Comment trouver l’amour (Ndlr : car oui les célibataires ont aussi le droit de se questionner) ? Comment avoir un orgasme ?… » Une Love coach est là pour créer l’harmonie et booster la créativité au sein du couple. C’est une nouvelle profession qui a de l’avenir à n’en pas douter et un métier qui ne connait pas les frontières. Louise a en effet des clients dans le monde entier, en Angleterre, France, Espagne, Italie, Canada et même en Nouvelle-Zélande à présent.

 

Love coach mode d’emploi : comment se passe les consultations ?

Tout commence avec une conversation d’une trentaine de minutes qui a lieu au téléphone ou en visioconférence. « Mon objectif est de comprendre où en est la personne dans son développement intime, précise Louise. Cela se fait dans la décontraction et en toute liberté. J’essaie de savoir ce que la personne aime ou n’aime pas, quels sont ses fantasmes, ses envies… Cela m’aide à poser un « diagnostic sexo ». Pour pouvoir apporter des conseils personnalisés, Louise s'appuie sur les produits coquins de Soft Paris mais peut aussi diriger ses clients vers les programmes de transformation intime, les cours onlove.academy. A noter que ces derniers ne peuvent être réservés qu’auprès d'une Love coach, aucune vente ne se fait en ligne.

La notion de coaching est très importante aux yeux de Louise qui dispose de méthodes proches de celles utilisées pour le développement personnel. Elle compte ainsi sur plusieurs programmes adaptés à toutes les personnalités et questionnements. Le premier se rapproche du célèbre « Love computer » à revoir dans Les sous-doués en vacances, avec les génialissimes Daniel Auteuil et Guy Marchand. Il vous permet de savoir « si vous avez trouvé la bonne personne ». Mais vous pouvez aussi choisir « comment devenir l’amante idéale » ou pour les jeunes parents « comment retrouver l’intimité après la naissance de votre enfant ». Tous ces programmes collent parfaitement à notre quotidien ou à nos interrogations à différents moments de notre vie.

 

Et la partie la plus récréative dans tout cela, avec les jouets coquins

Une fois le « diagnostic sexo » posé, Louise peut être amenée à recommander quelques jouets ou accessoires pour prendre du plaisir. Elle conseille toujours de prendre le temps. La bougie de massage est ainsi parfaite pour ralentir la cadence et prolonger les préliminaires. Elle n’hésite pas à présenter les jouets télécommandés ou différents gadgets en fonction des aspirations et désirs de chacun.

 

Les sex-toys sont encore tabous !

« Il y a encore cette compétition entre pénis et technologie, qui n'a pas lieu d'être affirme Louise. C’est surtout alimenté par l'idée que le sexe se résume à la pénétration seule. Alors que ce n'est qu'une façon de faire l'amour parmi d'autres. Qu'un jeu parmi des milliers. Le sexe c'est un jeu. ET cette idée-là n'est pas encore bien installée ». Avant de poursuivre « D’une manière générale, les Français parlent moins librement de sexe que dans les autres pays. D’ailleurs si l’on a mis un nom sur l'organe du clitoris en 1995, il n’est apparu dans les manuels scolaires qu'en 2017. On comprend pourquoi les adultes aujourd'hui tâtonnent en matière de sexualité. Et du côté des hommes, ce n’est pas mieux. Le plaisir prostatique et le plaisir anal ? Si je vous parle de point P, cela vous dit quelque chose ? »

 

Les accessoires incontournables du moment

Si Louise écoute ses clients avant de leur indiquer avec quoi ils pourront se faire plaisir, elle a identifié trois produits « à mettre entre toutes les mains » si l’on peut dire. Tout d’abord la crème clitoridienne indécente. Avec son gout crème brulée, elle décuple les sensations du clitoris et intensifie les orgasmes. Quant au bien nommé Juno, c’est certainement l’un des produits les plus appréciés des contacts de Louise. « Grâce à la télécommande il est le jouet pour être complice dans le couple. Sa forme de pince, légèrement aplatie, permet à monsieur de rejoindre madame et de profiter des vibrations ensemble ». Et enfin Dino, la tendance du moment. Son silicone pliable lui permet d'être deux en un, vibromasseur et womanizer. Avec lui les femmes recherchent un plaisir intense, mais sans contact, juste avec une stimulation du clitoris par effet de succion. Des produits qu'elle expédient au Royaume-Uni évidemment.

 

La joie de changer la vie de ses clients

Louise collectionne les belles histoires et nous livre quelques témoignages dont elle peut être fière.

« Grâce à mes publications sur les réseaux sociaux et à mes conseils, une cliente a trouvé le courage de parler à son partenaire et de réaliser son fantasme. Pour le plaisir anal cela arrive souvent ».

« Une jeune femme de 27 ans m’a demandé des conseils pour sa première fois. J’ai été missionnée pour préparer sa nuit de noces qu’elle m’a décrite comme mémorable, sans douleur, intense et amoureuse ».

« Une cliente m’a confié que la lingerie qu’elle s'était offerte a été « testée et approuvée" par son homme qui l’a regardée d'une façon qu'elle n'avait pas reçue depuis un moment ! »

« Une jeune maman célibataire et entièrement dévouée à son fils m’a fait confiance pour remplir son « tiroir à coquineries » et a aussi bénéficié de mes conseils de séduction pour essayer de rompre avec le célibat. Un mois plus tard elle était en couple. Ils vivent tous les trois depuis bientôt un an ».

« Une mère quarantenaire de cinq enfants, mariée depuis 20 ans, m’a appelé pour remettre de l’intensité dans sa sexualité, de la passion de la fougue. Elle avait des demandes… insolites. Je ne suis pas experte dans tous les fantasmes, mais en revenant sur les bases d’une sexualité épanouie, ma cliente n’en revenait pas de tout ce qu’elle était capable de faire ».

« Un homme depuis peu papa a fait appel à mes services de coach. D’abord très démonstratif sur ses performances, il m’a ensuite expliqué ne plus avoir de temps pour lui et que le sexe s’essoufflait avec sa femme. Je lui ai conseillé de prendre du temps pour lui, rien qu’à lui. Je l’ai dirigé vers des rituels de détente (non sexuel) avec crème de gommage. Et son apaisement à la fin de son coaching était précieux ».

« C’est pour tous ces retours que j’adore mon travail et qu’il devrait être plus répandu » avoue Louise Garnier en souriant.

Une Love coach que vous aimerez à contacter c’est sûr.

What’s App +337 84 14 32 27

Instagram : louise.lovecoach

Mail : softlouise@gmail.com

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale