TEST: 2269

L’espoir de voir le pic de la deuxième vague du Covid derrière nous

Par Marie Lagache | Publié le 14/01/2021 à 13:22 | Mis à jour le 14/01/2021 à 15:51
Photo : Grooveland Designs-Unsplash
Nombre Cas Covid Angleterre Londres

Alors que le gouvernement fait face à une importante pression politique et scientifique pour durcir le confinement, plusieurs éléments nous donnent un peu d’espoir et d’optimisme en cette période difficile pour l’Angleterre. Même si le pays a enregistré hier, mercredi 13 janvier, le plus grand nombre de décès en 24 heures depuis le début de la pandémie de coronavirus.

 

Boris Johnson a déclaré hier devant les députés britanniques que les restrictions du tier 4 et du confinement national "commencent à montrer des signes d’un certain effet”. “Nous devons également en tenir compte, car personne ne peut douter des graves dommages causés par les confinements sur la santé mentale des gens et les emplois” a précisé le Premier ministre, face aux questions du parti travailliste et de Keir Starmer.

Les dernières données montrent ainsi qu’une dizaine d'arrondissements de la capitale britannique, notamment Bromley et Richmond, ont connu une baisse du nombre de personnes testées positives fin de semaine dernière. Le chiffre des nouvelles entrées à l'hôpital dans Londres diminue lui aussi légèrement, même si la pression sur le service médical reste encore très importante.

Au niveau national, la situation reste toujours aussi complexe dans les hôpitaux. Pourtant, le pays enregistre son troisième jour consécutif avec un nombre d’infections quotidiennes sous la barre des 50 000, avec 47 525 cas. Ces chiffres restent très élevés par rapport à il y a quelques semaines, mais se situent en dessous du pic à plus de 60 000 atteint la semaine dernière. Une diminution générale du nombre de personnes testées positives s'observe par rapport aux sept précédents jours.

Ces informations laissent espérer que le pic de cette nouvelle vague de coronavirus soit passé, même si les prochaines semaines s'annoncent encore longues et difficiles avant de pouvoir revenir à une situation plus normale selon Chris Whitty, médecin en chef de l’Angleterre, ce lundi à la presse britannique.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale