Les publicités pour la malbouffe bientôt interdites au Royaume-Uni ?

Par Marie Lagache | Publié le 12/11/2020 à 16:11 | Mis à jour le 12/11/2020 à 16:15
Photo : Ashley Green-Unsplash
Interdiction Publicité Malbouffe Junk Food Royaume-Uni

Le gouvernement britannique a ouvert une consultation de six semaines, envisageant d’interdire totalement les publicités pour la malbouffe en ligne. Les aliments trop riches en matières grasses, sel ou sucre seraient concernés par cette suggestion, en incluant l’ensemble du marketing en ligne, de Facebook à Google. Cette proposition vise notamment les enfants, particulièrement affectés par les publicités en ligne, et dont le taux d’obésité ne cesse d’augmenter depuis des années.

Le marketing affecte en effet inconsciemment nos habitudes de vie et comportement, les publicités perturbent notamment l’imaginaire des plus jeunes. Une étude de Plos Medecine publiée en octobre dernier, sur l’impact d’une mesure de ce type a jugé que “les restrictions de publicité au Royaume-Uni [...] pourraient apporter une contribution significative à la réduction de l’obésité infantile”.

Ce projet illustre la volonté du gouvernement britannique de lutter contre l’obésité au Royaume-Uni, notamment chez les enfants. D’autant plus en cette période de pandémie de coronavirus, où le surpoids représente un risque accru d'infection sévère au Covid-19. Cette proposition fait partie des mesures les plus strictes en la matière au monde, alors que cet été le gouvernement évoquait seulement une interdiction après 21 heures.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale