Samedi 4 juillet 2020

Les nouvelles règles pour le chômage partiel

Par Paul Guianvarc'h | Publié le 09/06/2020 à 18:44 | Mis à jour le 10/06/2020 à 10:27
Photo : Proxyclick - Unsplash
Corona chômage partiel londres

Prolongé jusqu’en octobre, le job retention scheme va subir de nombreuses modifications. Le gouvernement souhaite réduire les coûts de £14 milliards générés chaque mois par le chômage partiel.

 

Actuellement, le gouvernement paye 80% du salaire des employés à l’arrêt, jusqu’à une limite de £2500 par mois. Il compte réduire sa part à 60 %, plafonnée à £1875, d’ici octobre. Et entend faire participer les entreprises au paiement du chômage partiel. Si elles continuent d’en bénéficier d’ici août, les entreprises devront s’acquitter d’une dépense à l’Employer National Insurance (ER NIC), à hauteur de 5 % des coûts de l’emploi. Elles devront aussi verser 10% des salaires des personnes arrêtées en septembre puis 20% en octobre.

Des changements à partir du 1 juillet

A partir du 1 juillet, les compagnies n’auront pas droit d’avoir davantage d’employés au chômage partiel qu’elles n’en ont eu auparavant. Il est interdit d’avoir de nouveaux bénéficiaires à compter de cette date. Afin d’alléger ses charges, le gouvernement propose aux compagnies de faire revenir leurs salariés bénéficiant du congé furlough au travail à mi-temps en ne payant que les heures travaillées, le reste étant toujours couvert par le gouvernement. Seuls ceux qui ont bénéficié d’au moins trois semaines de chômage partiel, avant le 1 juillet, peuvent en profiter. Les entreprises doivent donc se décider maintenant si elles comptent en profiter.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Paul Guianvarc'h journaliste

Paul Guianvarc'h

Etudiant en master à l'Ecole Du Journalisme de Nice, je suis passionné de cinéma, sport et littérature.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Londres

VOYAGES

Fin de quatorzaine pour les voyageurs entrant sur le sol britannique

’assouplissement de la quarantaine britannique est actée. Dès le 10 juillet, les personnes en provenance de 60 pays en sont désormais épargnées à leur entrée sur le territoire. En voici la liste.

Sur le même sujet