TEST: 2269

Les étudiants européens peuvent-ils prétendre au pre-settled status ?

Par Clara Grouzis | Publié le 08/12/2020 à 12:08 | Mis à jour le 08/12/2020 à 12:14
Photo : priscilla-du-preez-unsplash
Brexit settlement scheme UE étudiants

Alors que la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne approche à grands pas, des questions sur la résidence des européens dans le pays persistent. Éclaircissements sur la situation des étudiants.

Chaque année, les universités britanniques accueillent 150 000 étudiants venus de l’UE, de Suisse ou de la Zone Économique Européenne, selon l’institut “Universities UK”. Certains de ces étudiants pourraient avoir de lourds frais à payer après le Brexit.

En effet, les étudiants enrôlés depuis plus d’un an dans une université outre-Manche peuvent demander le pre-settled status, voire le settled status s’ils sont installés sur le territoire britannique depuis plus de 5 ans. Ils n’ont qu’à remplir le formulaire en ligne et fournir les preuves de leur résidence.

Mais la question se complique pour les étudiants de première année, ou pour ceux qui arriveraient après le Brexit. En effet, de nombreux jeunes, qui ont commencé leur année dans une université britannique en Septembre 2020 n’ont pas pu se rendre sur place à cause de la pandémie de Covid-19. Ils sont donc inscrits à l’université britannique mais n’ont jamais vécu sur le territoire. Ces étudiants, qui se rendront dans les îles britanniques après le 1er janvier, risquent d’avoir des frais supplémentaires à payer. Selon les règles existantes, ils pourraient devoir payer £348 de visa et £470 de frais médicaux chaque année. Un coût supplémentaire difficile à assumer surtout en période de crise économique.

De la même façon, les étudiants européens qui commencent un programme universitaire au Royaume-Uni après le 1er janvier 2021, devront payer un visa et des frais médicaux, s’ils restent sur place après le 30 juin 2021. S’ils prévoient de quitter le territoire britannique avant le 30 juin 2021, ils n’auront pas besoin d’effectuer quelconque démarche administrative.

Ainsi, n’importe qui ayant passé du temps sur le territoire britannique avant le 31 décembre 2020 peut prétendre au pre-settled status. Pour ce faire, il suffit de fournir des documents qui prouvent l’entrée sur le territoire britannique ainsi que le fait que vous y résidez, selon ce dont vous disposez. Le ministère de l’intérieur peut être amené à vous demander davantage d’informations. Le pre-settled status se manifeste de manière numérique, et la demande est donc gratuite.

Ce document permet d’entrer sur le territoire britannique sans avoir à payer un visa. Il donne aussi accès au settled-status. Pour obtenir ce dernier, il faut avoir passé 5 ans sur le territoire britannique sans interruptions prolongées.

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Clara Grouzis journaliste Londres

Clara Grouzis

Etudiante en troisième année à Sciences Po Aix et passionnée, je me destine au journalisme
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale