TEST: 2269

Le Brexit menace les comptes bancaires des expatriés britanniques

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 07/12/2020 à 15:19 | Mis à jour le 07/12/2020 à 16:08
Photo : Nick Pampoukidis - Unsplash
fermeture compte britanniques expatriés

A partir de la fin de la période de transition le 31 décembre 2020, les banques britanniques ne pourront plus continuer à opérer sur le territoire de L’Union Européenne comme avant.

 

Les règles de l’Espace Économique Européen (EEE) permettent, grâce à un système dit de « passeports », à un établissement bancaire de proposer à ses clients des services partout dans l’EEE. C'est grâce à cette règle que les 1,8 millions de britanniques installés en Europe peuvent effectuer leurs achats et gérer leur épargne en France, en Italie ou en Espagne par le biais d'une banque britannique.

Lorsque le Royaume-Uni sera sorti de l’Union Européenne, les banques du pays ne pourront plus profiter de ce système et devront disposer d’une succursale locale avec sa propre identité juridique et sa propre licence bancaire. L’obtention de celles-ci se fait par le biais d’un long parcours administratif, beaucoup trop coûteux pour de nombreuses banques qui préfèrent donc se retirer de certains marchés en fermant tout simplement les comptes de leurs clients.

La liste des banques ayant annoncé à leurs clients la fermeture prochaine de leurs comptes est déjà longue. En septembre, c’est la Lloyd’s Bank qui avait jeté le pavé dans la mare en prévenant 13 000 de ses clients installés dans les pays de l’Union de la fermeture prochaine de leur compte en banque.

Depuis, la Co-operative Bank a annoncé la fermeture de 600 comptes aux Pays-Bas. La Barclays compte également fermer les comptes de ses clients en Italie, en Belgique, en Slovaquie et en Estonie sans toutefois préciser le nombre de comptes concernés.

La dernière banque en date à faire ce genre d’annonce a été la Nationwide. Elle a récemment prévenu par courrier 5000 de ses clients que leurs comptes allaient être clôturés au 31 décembre. Nationwide compte 88 000 autres clients dans l’UE mais déclare ne pas avoir encore décidé si ces comptes seraient fermés ou non. A trois semaines de l’échéance, les clients doivent apprécier.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale