Samedi 24 octobre 2020

Les « COVID marshals » : ces civils devenus agents de police

Par Charles Flageul | Publié le 21/09/2020 à 16:22 | Mis à jour le 21/09/2020 à 16:27
Photo : Ethan Wilkinson - Unsplash
covid marshals police coronavirus

Savez-vous que vous pouvez aider les forces de l’ordre à faire respecter les restrictions sanitaires sur le territoire britannique ?

 

En effet, suite à l’annonce des nouvelles règles gouvernementales comme la limitation des rassemblements à plus de 6 personnes, les autorités policières sont actuellement débordées. Entre patrouilles, arrestations et amendes, la police britannique a parfois du mal à faire respecter les consignes sanitaires sur l’ensemble du territoire. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé de faire appel à la participation citoyenne pour assurer l’application des nouvelles mesures anti-COVID. Ainsi, n’importe quel Britannique peut se porter volontaire pour venir en aide aux officiers de police.

 

Mais quelles seront précisément leurs missions ?

 

Ces agents appelés autrement les « COVID marshals » porteront des gilets réfléchissants et distribueront des masques et du gel hydroalcoolique dans les rues à proximité des bars et restaurants. Ils seront là pour assurer la sécurité des passants en signalant toute infraction aux règles sanitaires mises en vigueur par le gouvernement pour éviter une nouvelle vague épidémique.

Ce concept de « COVID marshal » a fait son apparition cet été dans les comtés du Devon et de Cornouailles. Dans ces régions de l’Angleterre, les autorités locales ont formé des équipes de civils volontaires chargées de patrouiller dans les communes pour faire respecter la distanciation sociale et le port du masque. Ils se sont également servis de la vidéosurveillance pour traquer les rassemblements trop nombreux.

Mais suite à l’introduction de la règle des six, le gouvernement britannique a choisi d’étendre le concept à l’ensemble du territoire afin de soulager le travail des autorités locales et renforcer les rangs de la police. Mais aujourd’hui plusieurs questions se posent, auront-ils un réel pouvoir ? Sont-ils véritablement légitimes à exercer cette fonction ? Auront-ils le même statut et les mêmes droits qu’un officier de police britannique ?

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

Nous vous recommandons

Charles Flageul - Journaliste Londres

Charles Flageul

Étudiant en Troisième Année à Sciences Po Aix, je me destine au reportage vidéo.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet