Jeudi 4 mars 2021

Le « business masqué » du Royaume-Uni

Par Vanessa Arnal | Publié le 25/01/2021 à 18:51 | Mis à jour le 13/02/2021 à 12:02
Photo : Tom Barrett - UNSPLASH
masques business covid artisanal

Si le gouvernement français va bientôt interdire le masque artisanal jugé inefficace, le Royaume-Uni, lui, continue de voir le business autour de cet accessoire prendre toujours plus d’ampleur.

 

Le Ministre français de la Santé Olivier Véran l’a annoncé jeudi dernier. Les masques artisanaux ne seraient pas efficaces face aux nouveaux variants du Covid-19. Un décret interdisant le port de ces masques devrait être publié d’ici quelques jours. Une décision vivement critiquée par l’Organisation mondiale de la santé et par l’Académie de médecine en France qui défendent l’efficacité des masques en tissu. Une question se pose alors : le Royaume-Uni va-t-il suivre le gouvernement français ?

En avril dernier, les scientifiques britanniques encourageaient la population à porter des masques faits maison. À l’heure où les masques chirurgicaux n’étaient pas encore à la disposition de tous, le fait maison était devenu la tendance. En 2020, le masque artisanal a non seulement conquis le cœur de beaucoup de britanniques, mais il est également devenu un véritable business à part entière. De nombreuses entreprises fabricantes de masques ont vu le jour tout au long de l’année dernière. D’autres ont pris la décision d’étendre leurs productions déjà existantes à celle de l’accessoire anti-Covid.

 

Personnalisation et éco-responsabilité

Uni ou à fleurs. En coton ou en velours. Chacun détient l’opportunité de personnaliser son masque. Une couleur différente pour chaque jour de la semaine. Les tons chauds pour les jours heureux, les tons froids pour les jours pluvieux. La possibilité d’assortir son masque à sa tenue du jour est devenue l’argument marketing phare des marques qui ont lancé leur production de l’accessoire. Pas de panique pour ceux dont la couture est loin d’être leur point fort. De plus en plus d’entreprises proposent leur propre gamme de masques. Il y en a pour tous les goûts.

En plus de constituer des pièces uniques en leur genre, les masques en tissu s’avèrent économiques et écologiques. Tout le contraire des masques chirurgicaux qui se ressemblent tous et qui finissent à la poubelle au bout de quelques heures seulement. Un paquet de 50 masques chirurgicaux vous coûtera quelques dizaines de livres et durera environ un mois, contre près de 15£ pour un masque en tissu réutilisable pendant plusieurs mois. Le calcul se fait vite. Le masque artisanal gagne aussi des points du point de vue écologique. Souvent recyclable, votre masque en tissu ne finira sûrement pas au fond d’un océan, autour du cou d’une tortue. Ce pourquoi les entreprises l’ont perçu comme un réel atout de vente.

 

Un business 2.0

Dans une ère qui prône le do it yourself, le masque fait maison ne pouvait que faire fureur. Des milliers de tutoriels sont disponibles sur les réseaux sociaux pour fabriquer son propre masque en tissu. Les médias en sont même venus à publier des articles sur les « 50 meilleurs masques toujours en stock », ou encore « Où acheter son masque pour être stylé ? ». Et même après plusieurs mois de pandémie, la folie des masques ne s’estompe pas.

De nombreux britanniques en ont même profité pour engager une reconversion. C’est le cas d’un ancien père au foyer écossais qui a fondé la marque Screen and Shield qui, aujourd’hui, est l’un des principaux fournisseurs de masques du Royaume-Uni. Des entreprises de textile ont fait de la fabrication de masques leur principale activité. C’est le cas de Badge Design qui produisait près de 5000 masques par semaine en mai dernier. Pour attirer plus de clients, ces businesses n’hésitent pas à jouer la carte du don. Vous verrez souvent : « 1 masque acheté = 1£ reversée au NHS ». Réel intérêt pour le domaine de la santé ou simple coup marketing ? Une question qui reste pour le moment sans réponse, mais qui profite quoiqu’il en soit aux deux parties.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Nous vous recommandons

Vanessa Arnal - Journaliste

Vanessa Arnal

Étudiante en journalisme international. Voyageuse, ambitieuse et passionnée de photographie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Budapest Appercu
ANIMAUX

Les chiens ont conscience de leur corps : révolution de l’éthologie ?

Les chiens ont conscience de leur corps. C’est ce que montre une étude réalisée par des éthologues hongrois. Il semblerait que le meilleur ami de l’homme ait encore des secrets à révéler.

Sur le même sujet