Vendredi 10 juillet 2020

A la veille de son départ du CFBL, François-Xavier Gabet fait le point

Par Laurent Colin | Publié le 03/04/2019 à 15:47 | Mis à jour le 04/04/2019 à 08:23
Photo : Patrice Negros
CFBL college francais bilingue Gabet Directeur départ londres Outstanding Ofsted

En septembre, le Collège Français Bilingue de Londres aura un nouveau directeur. François-Xavier Gabet peut partir tranquille. Présent depuis sa création il y a 8 ans, il passe la main, le sentiment du devoir accompli.

L’aventure du CFBL a débuté en 2010. Son directeur François-Xavier Gabet était sur place, avant son ouverture pour commencer à façonner une école différente, orientée sur le « savoir » évidemment, mais aussi résolument tournée vers le bien-être et l’épanouissement des enfants. Que de chemin parcouru depuis et que de satisfactions avec un établissement souvent cité en exemple, et surtout, distinction suprême il y a quelques mois seulement : l’obtention de la mention Outstanding. L’annonce de son départ est aussi pour François-Xavier Gabet, l’occasion de revenir sur cette distinction, de nous confier les petits plus qui donnent à cette « maison scolaire » un état d’esprit un peu à part et de préciser que le CFBL sera toujours à la recherche de l’excellence, avec un nouveau guide à la rentrée.

En septembre dernier, l’aboutissement de tous vos efforts a été « couronné » par les autorités britanniques. En recevant la mention Outstanding, et depuis, des visites se succèdent au CFBL sur le moment, qu’avez-vous pensé ?

François-Xavier Gabet (FXG) : Il m’a fallu deux heures pour réaliser, même si très sincèrement c’était mérité. Nous avons toujours pensé nos actions pour les élèves. C’est peut-être pour cela que nous faisons les choses différemment pour apporter à nos élèves un petit plus. Nous apportons un soin extrême aux petites choses qui font du quotidien des enfants une expérience unique. J’aurais moi-même adoré être collégien ici !

En qualité de directeur, vous avez apporté évidemment votre empreinte et peut-être une philosophie différente, liée à votre parcours dans des établissements anglo-saxons ?

FXG : Je pense que oui. En 2000 je m’installe aux Etats-Unis, avant de revenir deux ans en France puis de repartir quelques années en Australie. J’ai en effet baigné dans un univers anglo-saxon, même si la philosophie des systèmes américain et australien n’est pas comparable. Si notre établissement est d’abord dédié à l’enfance avant de le dédier au savoir, cela vient de là. En France, l’institution scolaire est dédiée au savoir et on a tellement donné de place au savoir que l’on oublie parfois de laisser de la place aux enfants. En Australie notamment, c’est totalement différent. L’idée est d’aider à la croissance et l’épanouissement de futurs citoyens, de former des individus heureux, et sûrs d’eux.

La notion d’environnement semble très importante à vos yeux ?

FXG : Notre établissement est avant tout dédié à ses élèves avec l’idée que si nous les mettons en situation de réussir, ils réussissent. Un enfant qui est heureux de venir à l’école est un élève qui apprend. Un élève qui apprend, est un élève qui réussit. Ici, l’environnement est chaleureux, convivial, rassurant. Nous avons de la chance car avec une capacité maximale de 700 élèves, le CFBL reste un établissement à taille humaine. Autre élément essentiel je crois, c’est que le CFBL n’est pas directement concerné par les problématiques du lycée. Ceci nous aide à nous concentrer sur nos jeunes adolescents. Entre 11 à 15 ans, les collégiens sont des enfants fragiles, qui nécessitent une attention particulière. Cela ne veut pas dire que nous ne nous occupons pas des enfants du primaire. Mais chez les petits, tout à l’air facile, la vie est belle, les enfants se posent et nous posent moins de questions.

CFBL college francais bilingue Gabet Directeur départ londres Outstanding Ofsted
Photo : Patrice Negros

Les professeurs amènent aussi leur pierre à l’édifice ?

FXG : Oui, bien sûr ! Ils sont les acteurs essentiels de cette maison et il faut rendre hommage à leurs compétences, leur investissement, leur créativité. Au-delà de leur savoir-faire, ils ont parfaitement su intégrer la philosophie de cet établissement que certains d’entre eux ont accompagné depuis son ouverture. L’ensemble des personnels du CFBL partagent un « esprit maison » très particulier, qui permet le climat d’échange et de confiance nécessaire à un travail collaboratif au service de nos élèves. C’est l’engagement de chacun qui a su faire du CFBL l’établissement qu’il est aujourd’hui.

C’est aussi cet état d’esprit qui permet de faire revenir les anciens élèves ?

FXG : Chaque année nous organisons une soirée de gala lors de la remise des diplômes du DNB. Nos élèves sont quasiment tous de retour pour monter sur scène chercher leur Brevet, partager un dîner avec les parents et les enseignants, puis danser. Ils ne demandent que cela ! L’année dernière, c’était la première fois que des élèves que nous avons eus en 6ème passaient le bac. Nous les avons tous invités. Et alors qu’ils étaient scolarisés depuis trois années dans différents lycées, ils sont arrivés en masse et contents de revenir. Ils se sont comportés exactement comme à l’époque où ils étaient ici, plus jeunes. Ils sont allés chercher un ballon, se sont promenés dans les couloirs pour revoir leurs salles de classe. C’est impressionnant de constater cette fidélité à l’établissement et le lien très fort qu’ils gardent avec nous. Ils retrouvent d’ailleurs pour la plupart cette qualité d’environnement au Lycée International de Londres à Wembley. Je m’y rends de temps en temps pour des réunions et retrouve d’anciens élèves qui ne manquent pas de venir ma saluer.

Vous tenez aussi à ouvrir votre établissement sur le monde…

FXG : Nous avons en effet depuis l’ouverture mis en place des partenariats avec des établissements du réseau AEFE dans le monde. C’est le cas notamment avec les deux lycées français de Valence et Berlin. Nos enfants sont reçus dans des familles berlinoises ou valenciennes et de la même manière nos familles reçoivent des enfants de Valence et de Berlin qui passent une semaine à explorer la ville. Mais la grande nouveauté de l’année dernière est que nous avons aussi signé un partenariat avec la Cité des Etoiles à Moscou. Nos élèves de 4ème et de 3ème passionnés par l’Espace partent une semaine à la rencontre des cosmonautes et de leurs entraineurs… Ils suivent une série de conférences, visitent les installations, dont le musée de l’espace à Moscou. Une expérience inoubliable. Ils reviennent gonflés à bloc et souhaitent tous faire de l’exploration spatiale… Nous déclenchons de vraies vocations, c’est certain.

L’épanouissement des enfants passe aussi par le sport et le bien-être ?

FXG : La santé et le sport… c’est étroitement lié ! Nous avons ici un département sport remarquable. Les enfants ont un programme où ils peuvent gagner des points en observant une « vraie hygiène de vie ». Ils tiennent à jour leur fiche de santé et font attention à ce qu’ils mangent, à leur temps de sommeil, à leur consommation quotidienne d’écrans, à l’exercice physique pratiqué chaque jour. Ils ont même des rendez-vous personnalisés avec leur professeur qui fait vraiment figure de coach.

Et il y a la grand’messe du vendredi matin à Hampstead Heath…

FXG : Effectivement, parallèlement à cela, tous les vendredis matins, le jour n’est pas encore levé, les enfants du CFBL et les parents (les volontaires) se donnent rendez-vous à 6h20 du matin dans le parc d’Hampstead Heath, où ils font du sport ensemble, encadrés par nos professeurs qui sont à l’initiative de ce projet labellisé « Miracle Friday ». Peu importe la météo ! ils sont en général une bonne cinquantaine à participer à ces séances. C’est une véritable institution et le succès est énorme !

CFBL college francais bilingue Gabet Directeur départ londres Outstanding Ofsted
Photo : Patrice Negros

Autre rendez-vous majeur, la fête de la musique ?

FXG : Nous l’appelons « Rock around the tree », en hommage à l’arbre centenaire qui trône au cœur de la cour et qui est un peu devenu le totem de l’école. Il faut savoir que tous les mercredis nous mettons à disposition des enfants micro, ampli, guitares, batterie… Les volontaires performent ainsi tout au long de l’année dans le hall de la salle à manger sous le regard de leurs copains et des professeurs. Et il y a de vrais talents ! Le 21 juin, nous réunissons tout ce petit monde autour de l’arbre dans la cour, pour un concert unique offert à toute notre communauté. Sur scène, nos élèves, nos enseignants, nos parents d’élèves. Chaque année aussi, les professeurs de musique mettent en scène une comédie musicale à laquelle participent tous les élèves volontaires du second degré. Nos 350 enfants du primaire sont très doués pour le chant. Ils se sont produits l’année dernière à l’Union Chapel, lors d’un concert exceptionnel, en plusieurs langues. Un autre est prévu le 10 juin prochain au Hackney Empire. La qualité du spectacle sera j’en suis sûr à la hauteur du talent de nos professeurs de musique et de leurs élèves.

Quelles seront les prochaines étapes pour le CFBL ?

FXG : Mon successeur, Monsieur Denis Bittmann, accompagné de tous, a toutes les cartes en main pour réussir, conserver le cap et continuer d’innover… pour la réussite de nos élèves !

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

EXPO

Les expos à ne pas louper cet été en France

Après d’interminables semaines de confinement, l’été est enfin là pour que nous puissions en profiter. Quoi de mieux que de faire voyager votre esprit et votre créativité à travers les expos de l'été

Sur le même sujet