Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2269

La quatorzaine pour les voyageurs annihilée grâce à un test négatif ?

Par Marie Lagache | Publié le 06/10/2020 à 15:39 | Mis à jour le 06/10/2020 à 15:49
Photo : Laimannung-Unsplash
Quatorzaine Royaume-Uni Grande-Bretagne Test Coronavirus Covid

En tout cas c’est ce que propose le secrétaire d’État britannique aux Transports, Grant Shapps, dans un plan de tests Covid-19 pour les personnes arrivant en Grande-Bretagne depuis l’étranger.

Grant Shapps, secrétaire d’État britannique aux Transports, a donné lundi 5 octobre les premiers détails du plan gouvernemental destiné à mettre en place des tests de dépistage au Covid-19 auprès des personnes arrivant en Grande-Bretagne par avion, à l’occasion d’un discours au congrès du Parti conservateur et d’une interview au journal inews.

Selon le plan imaginé par le gouvernement de Boris Johnson, les voyageurs arrivant par les aéroports britanniques seraient testés après une période d’isolement plus courte que la quatorzaine actuellement mise en place, surement au bout d’une semaine.

Ainsi, l’isolement à l’arrivée au Royaume-Uni ne serait pas abandonné mais sa durée pourra être raccourcie en cas de résultat négatif au test de dépistage du coronavirus. Cette mesure concernera tous les pays vis à vis desquels une quatorzaine est actuellement imposée à l’arrivée.

Le secrétaire d’État aux Transports a précisé que ces prélèvements seraient effectués par des prestataires privés et que leur examen par les autorités sanitaires ne serait pas prioritaire. L’attente pour obtenir les résultats pourra donc être longue.

L’industrie aéronautique avait quant à elle demandé un système reposant sur deux tests : le premier effectué dès la sortie de l’avion à l’aéroport et le deuxième environ une semaine plus tard.

Néanmoins, Grant Shapps a expliqué que les tests réalisés dès l’arrivée étaient inefficaces : “Si vous testez le premier jour vous ne dépisterez que 7% des personnes infectées par le virus”.

Le dispositif devrait être prochainement annoncé par le gouvernement mais “beaucoup de détails techniques restent à régler”.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet