« La plus belle banque de Londres » transformée en pub !

Par Fiona Barrile | Publié le 09/02/2020 à 22:11 | Mis à jour le 09/02/2020 à 22:11
Photo : Cath Harries : Alamy Stock Photo
Wetherspoon pub Londres banque

Wetherspoon, la célèbre chaîne d’hôtels et de pubs, a élu domicile dans une ancienne banque londonienne. Drôle d’idée ? Pas tant que ça.

Au 222 The Strand, à Londres, se trouve une ancienne banque Lloyd, laissée à l’abandon depuis plusieurs années. Mais à présent, elle va retrouver sa splendeur d’antan grâce à Wetherspoon. En effet, la compagnie l’a racheté afin d’en faire l’un de ses pubs. Pourquoi cette bâtisse ? Outre sa localisation intéressante, c’est principalement pour sa beauté. Car oui, cet édifice, autrefois surnommé « La plus belle banque de Londres », appartient aux listed buildings. Il est ainsi reconnu et protégé par le Royaume-Uni pour son aspect architectural. Que les amoureux des bâtiments anciens se rassurent donc, Wetherspoon ne pourra pas vraiment changer la décoration.

Un retour aux sources

Durant le XIXème siècle, c’est un restaurant qui ouvre ses portes à l’adresse 222 The Strand et non une banque. Il était fréquenté par l’élite juridique, qui travaillait à la Cour royale de justice. Des bourgeois, attirés par les frises carrelées, les vitraux colorés, les grandes colonnes et la fontaine marbrée. Une décoration majestueuse qui n’a pas été retouchée, même après le rachat de l’édifice par la compagnie Lloyd, dans les années 1890. Et aujourd’hui, Wetherspoon offre au bâtiment un retour aux sources. Mais cette fois-ci, ce n’est plus seulement l’élite qui pourra admirer l’intérieur.

Sur le même sujet
Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale