TEST: 2269

Connaissez-vous l’histoire du premier bus de Londres ?

Par Tiziano Taillibert | Publié le 06/02/2020 à 12:29 | Mis à jour le 06/02/2020 à 12:35
Photo : Shilliber - Wikipédia
Shillibeer Bus Londres premier

Si aujourd’hui les bus londoniens sont certainement les plus connus au monde avec leur design unique, ce n’était pas le cas en 1829, lorsque le premier bus de l’histoire de Londres voit le jour.

 

Le bus londonien, avec ses deux étages et son rouge vif, est tellement iconique qu’on pourrait croire qu’il a toujours fait partie de la ville. Pourtant, le premier bus de l’histoire de la capitale anglaise était bien différent de son descendant actuel.

A l’époque, pas de rouge, pas d’étage ni même de moteur, l’Omnibus de son nom, est un carrosse, tiré par des chevaux pouvant accueillir 12 personnes. Le trajet de l’Omnibus se résume à lier Paddington à Bank via la 'New Road' (maintenant Marylebone Road), Somers Town et City Road, et ce, quatre fois par jour.

L’accomplissement d’un homme

Si Londres peut se vanter d’être la première capitale à avoir vu un bus parcourir ses rues, elle le doit à un homme : George Shillibeer. Ce dernier est un ingénieur anglais du XIXème siècle, et c’est lui qui a créé la structure de l’Omnibus. Pourtant, en 1927, c’est à Paris que Shillibeer travaille et c’est aussi dans la capitale française que son invention est testée pour la première fois. Mais ce n’est que deux ans plus tard, de retour à Londres, qu’il a l’idée d’utiliser sa voiture pour transporter des passagers et de mettre en place différents arrêts à différents coins de la ville.

Pendant plus de 10 ans, à bord de son bus, il va parcourir les rues londoniennes, et ce n’est qu’un siècle plus tard, en 1919, que les bus à vapeur vont se développer et remplacer les chevaux et l’Omnibus. Sans lui et son créateur, les bus londoniens ne seraient peut-être pas ce qu’ils sont aujourd’hui.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale