TEST: 2269

Jour 22 : une terre de résilience ambassadrice de notre chère France

Par Luther Beaumont | Publié le 25/12/2020 à 12:17 | Mis à jour le 25/12/2020 à 12:32
Photo : Luther Beaumont
Sancerre commande vin Londres

En ce vingt deuxième jour de nos histoires de vins de l’Avent, nous marchions depuis plusieurs jours et plusieurs nuits en Pays de Loire à la recherche de celle qui demeure tant prisée au sein du royaume de sa majesté. Véritable ambassadrice de la viticulture française sur le plan international, l’appellation Sancerre n’acceptera de vous ouvrir ses portes que si vous êtes accompagnés de la personne autorisée à vous y faire entrer. Heureusement pour nous, notre conteur de vins Thibault Lavergne connaît tous les différents moyens de nous faire pénétrer cette forteresse qui n’eut de cesse au fil des âges de susciter les convoitises.

 

Une terre marron à cailloux blancs

Le Domaine de Georges Millérioux et fils fait état d’une tendre passation familiale. Jean-Claude avait repris l’exploitation de son père Georges, et depuis 2008, un rugbyman puissant dénommé Nicolas, le petit fils, a décidé de revenir dans les contrées viticoles familiales pour y reprendre graduellement l'œuvre de son père en y greffant une nouvelle philosophie. En Nicolas s’identifie l’acolyte depuis plus de 7 ans de notre Wine Wizard. Il représente donc la troisième génération à traiter d’un amour inconditionnel ses terres de caillottes.

Ces strates de calcaire se sont superposées en plusieurs couches pour obliger les racines de cette vigne aux merveilles à se frayer subtilement un chemin jusqu’au soleil doré. De petits coquillages parsèment aussi les parcelles de Sancerre et procurent au divin breuvage une rare minéralité. La fraîcheur en devient désaltérante, et nous aurions bien des difficultés à ne pas succomber à la tentation d’un “reviens-y”.

Bien au-delà de la réputation de cette appellation dont nos congénères britanniques raffolent au plus haut point, l’élixir de comte sélectionné par notre mage oenologue est un très bon produit. La qualité du chevalier cépage sauvignon blanc est si belle, avec ce côté floral qui lui colle à la peau. L’équilibre de la potion est d’une tendresse absolue, et prenez garde car certains lui confèrent certains pouvoirs magiques, tel celui qui pourrait même vous redonner le sourire.

 

Un Thibaut légendaire et une terre capable de résister à toutes les guerres

Depuis le moyen âge, les hydromels de Sancerre jouissent d'une réputation qui dépasse largement les frontières de son royaume. Sous l’impulsion d’un personnage historique qui partage son prénom avec notre sorcier viticole, alias Thibaud IV comte de Champagne, Sancerre commença à prendre son essor. En léguant à son fils Etienne le territoire de la région en 1152, il fit basculer Sancerre dans la cour des très grands. Le Seigneur de Sancerre abandonne son titre, pour s’emparer désormais d’un statut bien plus important, celui de Comte. Etienne 1er, seigneur puis premier comte de Sancerre, fera construire une majestueuse forteresse pour se protéger de toutes les guerres qui ne cessent de se répéter en ce temps-là. Constamment, Sancerre fut attaquée.

Elle génère toujours plus de convoitises. La période des guerres féodales ne la fera pas tomber. Les guerres de religion la frappent encore plus durement. Notre négociant féru d’Histoire nous relate que l’hégémonie protestante parvint à perdurer jusqu’en août 1573, soit un an après le massacre de la saint Barthélémy. Les troupes royales catholiques la reprennent alors tel un symbole de la domination catholique devenue écrasante en France.

Mais rien ne sera parvenu à avoir raison de la capacité de cette terre à résister. Ses propres vignes peinent à la percer. Mais lorsqu’elles y parviennent, Sancerre endosse son plus bel apparat, celui de cette ambassadrice de notre chère France, et avec qui il serait bon de se réconforter en cette période de Noël. Nos savoir-faire sont prestigieux, vénérons-les.

 

Ce nectar… il ne tient qu'à vous d'y goûter ! 

Sachez de plus chers lecteurs, que de par ce statut de fidèles à notre édition, vous bénéficiez d’une remise de 10% exclusive. Vous pouvez donc partir en quête de ce vin pour £17,10 la bouteille, au lieu de £19,00 habituellement. Pour ce faire, il vous suffit de contacter l’enseigne par mail en n’oubliant surtout pas de mentionner que vous faites partie du cercle des personnes qui nous lisent ! Vous pouvez aussi bénéficier de ce taux de remise préférentiel sur l’ensemble de la carte de vins proposée par The Wine Story Club !

 

Sur le même sujet
Luther Beaumont journaliste Londres

Luther Beaumont

Prendre la decision de devenir journaliste demeure la concrétisation de ce que certains pourraient décrire comme une passion. Dans mon cas je la décrirais comme l'essence de ma curiosité.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale