TEST: 2269

Jour 19 : le récit du saint protecteur de sa majesté et de sa cuvée

Par Luther Beaumont | Publié le 20/12/2020 à 22:21 | Mis à jour le 22/12/2020 à 12:34
Wine Story acheter vin londres

C’est dans une vallée de rois que nous fûmes entraînés par notre conteur de vins Thibault Lavergne en ce dix-neuvième chapitre de notre roman viticole d’aventures.

 

Nous avons dû creuser le tuffeau pour parvenir à rejoindre le pittoresque village de Rochecorbon, situé à une bonne heure de marche de la commune de Tours. En son sein nous arpentions les flancs de la colline pour en dénicher les secrets de la culture locale troglodyte, lorsque soudain une parcelle enchanteresse s’est illuminée. Nous étions rendus au Domaine de la Châtaigneraie, terre de l’acolyte sorcier de notre enchanteur, le vigneron Benoît Gautier.

 

Une appellation nommée Vouvray

Nous avions déjà percé les mystères de plusieurs appellations figures de proue du terroir français. Mais le Wine Wizard est en mission, et notre soif de savoir est infinie. Nous voilà donc au cœur du pays des Vouvrillons, épicentre de l’appellation merveilleuse Vouvray. Les breuvages sont l’oeuvre du chevalier cépage Chenin Blanc, véritable effigie des vins de Loire blancs et secs. Connu pour sa virtuosité, notre chevalier Chenin Blanc peut être vendangé à différentes périodes de l’année. En cas de récolte aoûtienne, nous obtiendrons un fluide sec. Au contraire d’une vendange tardive effectuée en décembre qui consacrera un hydromel liquoreux.

La cuvée Saint-Georges illustre cet entre-deux parfait, pour nous ouvrir les portes du pays des moelleux. La fraîcheur est envahissante, la faute à cette contrée gorgée de silex dans laquelle l’argile joue même les trouble-fêtes. La minéralité de notre dix-neuvième potion de l’avent jaillit sur nos papilles, pour illustrer encore davantage à quel point elle fait office de pierre angulaire dans les incantations prodiguées par notre mage oenologue. Maître foie gras sur table dorée se fera volontiers accompagner par cet élixir du sourire. Nos frères britanniques accompagneront leur saint patron d'un emblème culinaire de leur nation : le curry.

 

La culture troglodyte, terre natale du saint protecteur qui terrassa le dragon

“L’histoire de ce vin, c’est son étiquette”, tels ont été les mots de notre marchand magicien. Il nous décrypte cette représentation connue de la légende de Saint-Georges terrassant le dragon armé de sa seule lance. Il nous révèle que la parcelle de vignes travaillées par le maître vigneron Benoit Gautier étant située tout près d’une chapelle dédiée à notre héros chrétien légendaire, la cuvée ne pouvait s’intituler autrement.

Mais bien au-delà de ces premières révélations, Thibault Lavergne va une nouvelle fois démontrer que malgré son titre de conteur de vins, il ne mentionne jamais un détail par hasard. Car Georges de Lydda est né à Mazaca, en Cappadoce, région historique de Turquie particulièrement connue pour être l’emblématique fief de la culture troglodyte. N’est-ce pas là un conte de vins merveilleux ?

Seul le Wine Wizard aurait pu faire le lien entre deux traditions troglodytes séparées par des milliers de kilomètres. Celle qui participe à la beauté de notre spiritueux du jour, mais aussi celle qui constitue la terre natale du saint patron de ce pays que par monts et par vaux nous, expatriés français, continuons de chérir en vivant en son sein : l’Angleterre. Rassurez-vous car notre alchimiste est presque tout aussi bon que Saint-Georges, la seule chose dont vous devrez vous acquitter en échange de ses bons services, c’est de vous abreuver de sa dix-neuvième potion.

 

Et parce que c’est bientôt Noël…

Sachez de plus chers lecteurs, que de par ce statut de fidèles à notre édition, vous bénéficiez d’une remise de 10% exclusive. Vous pouvez donc partir en quête de ce vin pour £16,10 la bouteille, au lieu de £17,90 habituellement. Pour ce faire, il vous suffit de contacter l’enseigne par mail en n’oubliant surtout pas de mentionner que vous faites partie du cercle des personnes qui nous lisent ! Vous pouvez aussi bénéficier de ce taux de remise préférentiel sur l’ensemble de la carte de vins proposée par The Wine Story Club !

 

Sur le même sujet
Luther Beaumont journaliste Londres

Luther Beaumont

Prendre la decision de devenir journaliste demeure la concrétisation de ce que certains pourraient décrire comme une passion. Dans mon cas je la décrirais comme l'essence de ma curiosité.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale