Les élèves de L’Ecole de Battersea montent sur les planches et jouent Shakespeare

Par Colin Porhel | Publié le 20/05/2022 à 17:51 | Mis à jour le 20/05/2022 à 18:05
Photo : Ecole de Battersea
Les élèves de L’Ecole de Battersea à Londres jouent Shakespeare

Les élèves de CM2 de L’Ecole de Battersea ont joué cette semaine une adaptation de deux pièces de William Shakespeare. Une tradition pour les “jeunes doyens” de l’école, qui « célèbrent ainsi de la meilleure manière possible leur départ au collège », selon Cecilia Beylefeld, directrice adjointe de l’établissement.

 

À L‘Ecole de Battersea, le théâtre est une véritable institution. Une expérience rendue possible par la fondatrice de l’établissement, Mirella Otten. Cette passionnée d’art, étonnée de voir que les écoles françaises ne faisaient pas suffisamment de place aux matières artistiques, a choisi de s’inspirer du programme éducatif anglais – plus libre – pour créer un établissement unique à l’époque, et qui le reste aujourd’hui. Admirative du travail de William Shakespeare, elle souhaitait que ses élèves puissent jouer les pièces du dramaturge britannique avant de quitter l’école. Un pari réussi, comme l’ont montré les deux représentations de cette semaine.

 

Cécilia, quelle pièce avez-vous choisi de faire jouer aux élèves de CM2 cette année ?

Chaque fin d’année, les élèves de CM2 jouent une pièce de Shakespeare. Cette fois, ils interprètent un mélange de deux œuvres du dramaturge, « La Tempête » et « Beaucoup de bruit pour rien ». Afin qu’il y ait un nombre suffisant de rôles pour que les enfants puissent tous monter sur scène, nous avons créé « Beaucoup de bruit pour une tempête », une interprétation libre des deux textes et une adaptation également plus facile à appréhender pour les jeunes comédiens en herbe.

 

Pourquoi avoir choisi d’organiser deux représentations ?

Le travail fourni est tel qu’une seule représentation laisse parfois les élèves sur leur faim. Cette année, nous avons donc décidé que les CM2 se produiraient deux fois et ce, même si ça leur demande beaucoup d’énergie. Cette décision a été très bien accueillie par les élèves, qui garderont un souvenir encore plus précis de cette expérience.

 

Comment préparez-vous les enfants à cet exercice ?

Chaque élève est différent, mais nous tenons compte de l’ensemble de leurs caractères afin qu’ils soient le plus à l’aise possible sur scène. Nous essayons aussi de faire en sorte que les rôles soient équilibrés entre les enfants. Que chacun puisse chanter par exemple, même si tous ne déclament pas le même nombre de répliques. Par ailleurs, nous habituons les enfants au théâtre dès le plus jeune âge. Chaque année, nous organisons un spectacle pour chaque classe de l’école. Jusqu’en CM1, les élèves jouent à la fois en anglais et en français, grâce à des textes et des chansons interprétés dans les deux langues. Les CM2 font exception, puisque Shakespeare est joué uniquement en anglais. C’est une manière de montrer aux parents la progression de leurs enfants dans la maîtrise de la langue.

 

Les élèves de L’Ecole de Battersea montent sur les planches et jouent Shakespeare
Les élèves de L'Ecole de Battersea montent sur les planches et jouent Shakespeare

 

Le spectacle dure plus d’une heure trente, c’est un véritable challenge pour les élèves…

Oui c’est vrai, notre projet est ambitieux pour des enfants de dix ans. La première partie de la représentation dure une heure. Après un petit entracte, nos néo-comédiens remontent sur les planches pendant encore quarante-cinq minutes. C’est pourquoi le spectacle demande beaucoup de préparation. Les élèves s’entraînent en petit groupe pendant six semaines à un rythme soutenu, mais sans pour autant perturber le travail académique. Après l’apprentissage des chansons et des textes, ils répètent ensuite leur chorégraphie. Afin de rendre ce travail plus enthousiasmant pour les enfants, nous intégrons des chansons modernes à la pièce.

 

Justement, comment les enfants perçoivent le fait de devoir monter sur scène pour jouer du Shakespeare ?

Pendant deux ans, le Covid nous a empêché d’organiser nos traditionnels spectacles de fin d’année. Nos élèves ne sont donc plus habitués à jouer devant un public. Néanmoins, la plupart d’entre eux sont heureux de montrer le travail effectué à leurs parents. Pour les enseignants aussi, c’est un réel plaisir de voir leur progression. Le théâtre permet aux enfants de prendre confiance en eux, même les plus timides au départ. Certains sont amenés à sortir de leur zone de confort, tandis que d’autres plus confiants, se rendent compte de la vraie difficulté de jouer du Shakespeare et du travail à accomplir. Nous nous efforçons d’être bienveillants avec tout le monde, en soulignant les points forts de chacun, en révélant leurs talents, qu’ils concernent par exemple la mise en scène ou le chant. Tout ça pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes et qu’ils soient fiers de leur prestation le jour du spectacle.

 

Les costumes sont aussi partie prenante du spectacle…

En effet, l’esthétique de la pièce est très importante pour nous. C’est pourquoi nous tenons à la qualité des décors et à jouer dans des costumes qui rappellent aux spectateurs l’époque de Shakespeare. Les tenues sont adaptables d’une année sur l’autre, mais si besoin, les enseignants et le personnel éducatif enrichissent les costumes avec l’aide d'accessoires fournis par les parents ravis de jouer le jeu. Par exemple, cette année, nous faisons intervenir des policiers dans le spectacle. Nous avons donc demandé aux parents s’ils pouvaient prêter des casquettes. L’ensemble du spectacle est le résultat d’un travail effectué par une multitude d’acteurs pour rendre le spectacle inoubliable. Les deux représentations ont connu un vrai succès et les comédiens, hauts de leurs dix ans, sont sortis de scène sous les applaudissements et avec des étoiles plein les yeux, comme tous les parents, aux anges, bien évidemment.

 

Infos pratiques

Adresse : Ecole de Battersea, Trott St, London SW11 3DS, Royaume-Uni

Contact : +44 20 7924 3186

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale