Mercredi 26 janvier 2022
TEST: 2269

Dans un discours pour le moins surprenant, BoJo parle de son amour pour Peppa Pig

Par Margaux Audinet | Publié le 23/11/2021 à 14:19 | Mis à jour le 23/11/2021 à 14:25
Photo : Flickr - Andrew Parsons
Boris Johnson en train de sonner dans un gong

Les hommes d’affaires présents à la conférence annuelle de l’organisation patronale britannique ont été surpris d’entendre Boris Johnson parler longuement… de Peppa Pig.

 

Lundi 22 novembre se déroulait la conférence annuelle de l’organisation patronale britannique, donnant lieu à un discours du Premier ministre. L’occasion pour Boris Johnson d’évoquer les obstacles auxquels fait actuellement face la Grande-Bretagne, comme les problèmes concernant la chaîne d’approvisionnement, le prix de l’énergie ou encore la pénurie de main-d'œuvre. BoJo a rappelé que le secteur privé est, pour lui, le véritable moteur de la croissance : la marge de manœuvre du gouvernement aurait ses limites. Mais des comparaisons inattendues et des imitations de bruit de voiture ont rendu l’analyse de son discours complexe. La seule véritable annonce retenue de la prise de parole du Premier ministre est le changement de régulation pour s’assurer que tous les foyers et bâtiments britanniques disposent de points de chargement pour les véhicules électriques.

 

Peppa Pig et Boris Johnson : divine idylle

Peppa Pig est le personnage principal d’un dessin animé pour enfant. Peppa est une jeune truie, qui vit avec ses parents et son petit frère George : ses aventures sont célèbres à travers le monde et appréciées par les jeunes enfants. Après avoir perdu le cours de son discours et bafouillé en cherchant ses notes, Boris Johnson a fini par lancer à son auditoire : « Hier, je suis allé, comme nous le devrions tous, à Peppa Pig World ». En effet, il était la veille dans le parc d’attraction dédié au personnage dans le sud de l’Angleterre, avec sa femme et son fils. Devant un public interloqué, il poursuit : « J’ai adoré. Peppa Pig World est vraiment mon genre d’endroit : les rues y sont très sûres et il y a de la discipline dans les écoles ». Boris Johnson s’est étonné, après avoir demandé aux cadres et directeurs généraux d’entreprise s’ils y étaient déjà allés, que la plupart n’aient jamais découvert le parc d’attraction.

Mais BoJo n’a pas fait appel à son amie porcine sans raison, puisque selon lui, son histoire est un exemple à tirer pour les entrepreneurs britanniques. « Pour moi, la vraie leçon à en tirer, c’est la force de la créativité britannique. Qui aurait pu penser qu’un cochon qui ressemble à une coiffeuse ou éventuellement à un dessin de coiffeuse à la Picasso, un cochon que la BBC a refusé de diffuser, soit maintenant connu dans 180 pays avec des parcs d’attractions aux États-Unis et en Chine ? Qu’un cochon devienne une entreprise qui pèse au moins 6 milliards de Livres Sterling pour ce pays – toujours en croissance ? Je pense que c’est du pur génie, pas vous ? Aucun gouvernement sur cette planète, aucun fonctionnaire n’aurait pu concevoir quelque chose comme Peppa ».

 

 

« En France, les dirigeants sont incompétents, en Grande-Bretagne, ils sont incompétents et drôles »

Peppa Pig n’est pas le seul personnage célèbre que Boris Johnson a fait intervenir lors de son discours : en toute humilité, il s’est également comparé à Moïse. Ces allégories n’ont pas fait l’unanimité, il a été accusé de part et d’autre de l’opinion publique britannique de manquer de sérieux et de professionnalisme. Les médias et les réseaux sociaux n’ont pas non plus apprécié le parallèle, considérant que faire appel à Peppa Pig était plus décrédibilisant qu’autre chose. Pour les détracteurs du Premier ministre, cette prise de parole est du pain béni, certains allant même jusqu’à la considérer comme une honte nationale. Selon Rachel Reeves, députée du Parti travailliste, cela « montre à quel point il ne prend pas au sérieux les entreprises britanniques. Personne ne riait, parce que la blague n’est plus drôle ». Sur Twitter, certains internautes se réconfortent : « En France, les dirigeants sont incompétents, en Grande-Bretagne, ils sont incompétents et drôles » selon @peguy_bibi.

 

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge
CINÉ

Angkor en trois dimensions

Une nouvelle production cinématographique, Angkor 3D : The Lost Empire of Cambodia propose aux spectateurs d’explorer depuis leur siège et en 3 D les merveilles archéologiques du Cambodge.