Samedi 6 juin 2020
  Ne manquez plus les
dernieres nouvelles
S'abonner

Des chiens pour détecter les personnes atteintes du coronavirus

Par Fiona Barrile | Publié le 06/04/2020 à 11:59 | Mis à jour le 06/04/2020 à 12:05
Photo : Medical Detection Dogs
Chien détection coronavirus test odeur

La détection du Covid-19 chez les personnes est encore difficile, et c’est notamment dû au manque de tests. Toutefois, au Royaume-Uni, une nouvelle technique est en cours de développement…

 

Medical Detection Dogs est une association caritative qui entraîne des chiens à détecter l’odeur des maladies. Et aujourd’hui, avec l’aide de la Durham University et la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM), l’organisme souhaite dresser ses canidés à repérer l’odeur du coronavirus. Une tâche surprenante, mais pas impossible. En effet, l’association a déjà réussi à entraîner ses chiens à identifier les personnes atteintes de cancers, de la maladie de Parkinson et de la malaria (à un niveau au-dessus des diagnostiques standards de l’Organisation mondiale de la Santé, d’après le Professeur James Logan, chef de contrôle des maladies du LSHTM). Néanmoins, concernant le Covid-19, l’opération est plus délicate, car il s’agit d’une maladie transmissible.

Une technique à utiliser dans le futur

Lorsque les trois organismes auront découvert comment détecter l’odeur du coronavirus de façon sécurisée, Medical Detection Dogs estime qu’il faudrait environ six semaines pour entraîner ses chiens. Il s’agit donc d’une technique de « dépistage » qui n’est pas utilisable dans l’immédiat. Toutefois, lorsque l’épidémie actuelle sera contrôlée, les canidés pourront aider à empêcher la ré-émergence du virus. Notamment dans les aéroports, où les voyageurs porteurs du Covid-19 pourront être identifiés immédiatement. Les chiens pouvant aussi sentir les changements de température, les individus ayant de la fièvre seront aussi détectés. Le Dr Claire Guest, directrice de l’association, a expliqué à la BBC que cela serait « rapide, effectif et non-envahissant et veillerait à ce que les ressources de tests limitées du NHS soient uniquement utilisées lorsqu’elles sont réellement nécessaires ».

Nous vous recommandons

Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

New York Appercu
Black lives Matter

#blacklivesmatter : les New-Yorkais protestent pacifiquement

Les protestations contre les violences policières et le racisme ont continué cette semaine aux États-Unis après le meurtre de George Floyd commis par un officier de police.

Sur le même sujet