Coronavirus : les loyers baissent dans la capitale

Par Benjamin Wettling | Publié le 16/04/2020 à 11:13 | Mis à jour le 16/04/2020 à 11:20
Photo : Fineas Anton- Unsplash
Loyer baisse londres location

Sans touristes, les propriétaires de logements en location courte durée ont perdu la majeure partie de leur clientèle. Pour s’adapter, ils n’ont pas d’autre choix que de baisser les prix.

On le sait, les loyers à Londres sont réputés pour être assez élevés, à tel point qu’on parle même de « gentrification » pour certains quartiers. Mais le marché de l’immobilier est durement affecté par l’épidémie de Covid-19. La raison ? Les touristes, qui représentaient une part importante des locations de court-terme, ne peuvent plus venir. Un véritable coup dur à Londres, où les logements sur des sites comme Airbnb se louent généralement à prix d’or, avec un turnover assez important. Sans cette clientèle, essentielle au maintien de ce marché, les propriétaires n’ont pas le choix : ils font passer leur logement d’une location de courte durée à une location de longue durée.

Le marché chamboulé, et des prix en baisse

Pour trouver de la clientèle, la solution semble donc être de se tourner vers la location de longue durée. Un afflux considérable de biens précédemment disponibles en courte durée sont passés en longue durée. Et dans ces cas-là, c’est la loi de l’offre et de la demande qui s’applique. Le marché du logement de longue durée a donc vu son offre exploser, et en conséquence les prix s’ajuster à la baisse. Des loyers moins chers, une conséquence positive (au moins une) du coronavirus. Une bonne nouvelle pour les Londoniens, mais qui pourrait être de courte durée. En effet, rien n’indique que cette transformation ne soit pas seulement temporaire, et que les prix ne retrouvent leur niveau pré- coronavirus une fois le confinement terminé…

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale