Pourquoi le Titanic fait-il encore couler… beaucoup d’encre ?

Par Colin Porhel | Publié le 04/04/2022 à 09:58 | Mis à jour le 04/04/2022 à 09:58
Photo : Karl Beutel - Creative Commons
Le célèbre navire de croisière anglais Titanic

Grignotés par des milliers d’organismes marins, les restes du célèbre navire de croisière britannique se dissolvent progressivement dans l’océan Atlantique, faisant craindre aux spécialistes une disparition totale de l’épave d’ici à 2030.

 

Le Titanic sombrera-t-il deux fois ? Heurté par un iceberg en 1912, le bateau repose depuis au large des côtes de Terre-Neuve, au Canada. Désormais endormi à 4 000 mètres de profondeur, il est rongé par des microbes et particules, fragilisant sa structure métallique.

« La zone ayant subi le plus de dégâts se situe à tribord, où se trouvaient les quartiers des officiers », précise Parks Stephenson, un historien spécialiste du Titanic. « La baignoire du capitaine a maintenant disparu. Tout le trou du pont de ce côté s’effondre en emportant avec lui les cabines. Et la détérioration continue de progresser », explique-t-il.

 

Des analyses environnementales organisées par des chercheurs

La dégradation rapide du paquebot pousse les scientifiques à accélérer leurs recherches de l’environnement ambiant. L’entreprise Ocean Gate, spécialisée dans les explorations, souhaite ainsi utiliser des échantillons d’eau pour parvenir à séquencer l’ADN des organismes vivant autour de l’épave. Une mission nécessaire afin de mieux comprendre l’écosystème des eaux profondes. « La vie abonde autour du Titanic. L’année dernière, nous avons remarqué la présence de crabes, de crevettes et même de gros poissons », affirme Steve Ross, chercheur à l’Université de Caroline du Nord. Plus d’un siècle après son naufrage, l’embarcation titanesque risque donc de disparaître une deuxième fois, emportant avec elle ses derniers secrets.

 

Les derniers jours de l’expo londonienne consacrée au Titanic

Les amoureux d’histoire et de cinéma peuvent toutefois en apprendre plus sur les mystères du navire, grâce à l’exposition londonienne Titanic : The exhibition, encore accessible au public pour quelques jours seulement. Photographies, lettres manuscrites, souvenirs et autres effets personnels retracent ainsi les parcours individuels de celles et ceux dont le destin a basculé dans la nuit du 14 au 15 avril 1912.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale