TEST: 2269

Hold up royal : mais où sont donc passés les bijoux de Marie Stuart ?

Par Maud Finance | Publié le 26/05/2021 à 14:24 | Mis à jour le 26/05/2021 à 14:35
Photo : Nicholas Hilliard - Wikimedia Commons
Mary reine des Ecossais vêtue de noir et portant un chapelet

La série française « Lupin » aurait-elle donné des idées de grandeur aux cambrioleurs de notre temps ? Une collection de bijoux royaux d’une valeur inestimable portés par Marie Stuart, reine d’Ecosse, lors de son exécution en 1587 a été volée vendredi soir au château d’Arundel, principal fief des ducs de Norfolk.

 

Marie reine d’Ecosse

Contrairement aux Français, les Anglais, eux, n’ont rien contre le fait de placer des femmes sur le trône. Au XVI siècle, ce sont d’ailleurs deux femmes qui se battent pour la même couronne : celle d’Angleterre (une fois n’est pas coutume…). Une revendication qui coutera justement la vie à la native écossaise, exécutée sous l’ordre de sa cousine elle-même, Elizabeth 1ère d’Angleterre.

Devenue Reine d’Ecosse dès le sixième jour de son existence, Marie connait une vie mouvementée entre l’Ecosse et le Royaume de France, dont elle sera la souveraine durant quelques années, suite à son mariage avec François II. À la mort prématurée de celui-ci, la reine catholique retourne dans son pays devenu protestant et dans lequel son règne ne sera pas de tout repos. Accusée d’avoir assassiné son deuxième époux lord Darnley au profit de son amant le comte de Bothwell, sa position se fragilise peu à peu, sans compter la défiance de son peuple vis-à-vis de sa religion. Elle finit donc par abdiquer afin de laisser son fils, Jacques VI d’Ecosse, monter sur le trône, alors qu’il n’était âgé que d’un an : décidément une mode dans la famille ! Sa fuite en Angleterre a raison de la suzeraine lorsque sa cousine protestante Elizabeth, souveraine du Royaume, la fait emprisonner, considérant l’ex-monarque comme une menace à sa couronne. Après 18 ans de captivité, Marie Stuart est finalement exécutée sous prétexte de complot d’assassinat contre la Reine anglaise. Qu’on lui coupe la tête !

 

Des cambrioleurs millionnaires

Voilà un cambriolage qui rapporte gros ! Le personnel du château, alerté de l’effraction à 22h30 le vendredi 21 mai par le doux son d’une alarme, avait pourtant immédiatement contacté la police, laquelle s’était rendue sur place en à peine quelques minutes. Pour autant, digne d’un plan concocté par El Professor de la Casa de Papel, les cambrioleurs et leur butin royal restent introuvables. N’a été retrouvé pour le moment qu’un véhicule de type 4x4 brûlé et abandonné, sans que l’on ne connaisse véritablement pour l’heure son lien avec le braquage.

Des perles, des chapelets en or ainsi que des coupes de couronnement d’or et d’argent faisaient partie des objets volés par les cambrioleurs le 21 mai, représentant le modique montant d’un million de livres sterling, soit plus d’un million d’euros. Mais au-delà de cette valeur monétaire, ce sont des bijoux d’une valeur historique « irremplaçable » qui ont été subtilisés à la glorieuse Histoire d’Angleterre.

Une réouverture qui coûte cher au château d’Arundel, alors qu’il n’accueillait à nouveau ses visiteurs que depuis le 18 mai.

 

Dans la peau de Sherlock ?

Par ailleurs, la police locale a d’ores et déjà appelé aux témoignages, et demande à tout un chacun de se manifester dans le cas où quiconque détiendrait la moindre information, aurait entendu parler, ou aperçu les objets volés. Tous à vos loupes !

 

Sur le même sujet
Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale