Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2269

Anglais britannique ou américain ? Live-English.net nous en apprend davantage !

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 23/07/2021 à 13:44 | Mis à jour le 23/07/2021 à 14:40
Photo : Wikimedia Commons
Un montage des drapeaux britannique et états-unien

La langue de Shakespeare possède-t-elle encore des secrets pour vous ? Quid des distinctions entre l’anglais britannique et son pendant américain ? Live-English.net nous aide à saisir ces subtilités.

 

L’école semble nous apprendre beaucoup d’américain. Par exemple, arrivant en Angleterre, il m’est arrivé d’être incomprise lorsque je relatais d’expériences au high school, pour lycée, quelle serait donc une formulation plus britannique ? Ce terme révèlerait-il une différence significative entre les deux vocabulaires ?

On utilisera plutôt, tout simplement, school, en précisant l’année d’étude (grade) ! Non pas que les britanniques ne comprendraient pas que vous fassiez allusion à un terme américain en employant high school. Mais ils ne sauront généralement pas à quoi vous faites référence exactement ! Ils se prêtent aisément à des qualificatifs pour préciser : secondary school  s’applique, mais on peut aussi évoquer les grammar school, plus sélectives. L’équivalent de notre cycle première/terminale est le sixth form college. College n’est donc pas un mot transparent ! Aux Etats-Unis, le terme s’en réfèrera plutôt aux premières années de faculté.

Cette différence témoigne bel et bien des vocabulaires particuliers au pays. Je peux vous citer des exemples autres que le lexique scolaire ! Il faut faire attention aux termes employés pour les vêtements. Vous souhaitez parler de votre nouveau pantalon ? Là où vous présenterez votre trouvaille sous le nom de trousers en Grande Bretagne, il faudra dire pants sur le continent américain. Il est essentiel de ne pas céder à une telle confusion, puisqu’en inversant vous évoqueriez votre nouvelle culotte auprès de nos chers britanniques… De même, votre paire de baskets tout fraîchement dénichée sera nommée différemment : trainers outre-Manche, et sneakers outre-Atlantique.

 

Lorsque nous pensons aux divergences entre l’anglais et l’américain, on songe souvent à des écarts orthographiques tels que colour (UK) et color (US). Quelles autres différences principales devraient être connues de tous, à votre sens ?

Il ne faut pas prêter attention seulement au vocabulaire. Les Anglais et les Américains emploieront différentes formes grammaticales, et la phonétique peut aussi varier. Par exemple, le verbe ought to (devoir) est synonyme de should. S’il existe au sein des deux variantes, son emploi britannique se fera très rare, a contrario d’un usage américain fréquent. En termes de conjugaison, il vous aura sûrement été inculqué les divers motifs du recours au present perfectI have been… »), durant des heures fastidieuses de cours d’anglais. Si comme beaucoup, vous le tenez en aversion et que vous souhaitez vous rendre aux Etats-Unis, alors rassurez-vous ! Les américains eux-mêmes lui préfèreront le prétérit (« I was »). Concernant les prononciations, d’autres exemples sont très marquants : pour garage, là où les Nord-Américains accentueront le deuxième « a », ce sera l’inverse pour les british. Pour les mots vase ou tomato, cette même voyelle sera dite « ei » en anglais américain, et consistera en un long « a » chez nos voisins.

Outre la phonétique, gare à l’accent pour gagner le respect de vos pairs sur place !

 

Un professeur d’anglais britannique d’origine américaine avait introduit son cours en expliquant la chose suivante : « L’américain, c’est de l’anglais avec des fautes ». Que dire d’une telle affirmation ?

Un Américain ne dirait sans doute pas cela. L’anglais est une langue vivante, évoluant donc en parallèle des deux côtés de l’Atlantique. Les influences s’entrecroisent et, de nos jours, l’anglais américain influence l’anglais britannique de plus en plus à travers les films et la littérature diffus au Royaume-Uni. Chacun garde tout de même ses spécificités.

 

Y a-t-il des mots qui, selon le pays dans lequel ils sont employés, peuvent mener à un contresens total ?

Oui tout à fait. En voici certains :

  • Gas : Au Royaume-Uni, nous serons sur un cas de mot transparent, il se réfère au gaz. Chez les américains, il s’agit désormais d’un faux-ami : vous remplirez votre voiture de gas pour qu’elle fonctionne, et non pas de petrol. Deux traductions différentes pour « essence », donc.
  • First, second, third floor… Pareillement, il faut faire attention à cette distinction car vous pourriez bien vous perdre dans un immeuble ou indiquer une direction erronée à quelqu’un. First floor, c’est le rez-de-chaussée pour les états-uniens. Quant aux britanniques, le sens de ce terme se calque sur la même base que la nôtre, il s’agira donc du premier étage.
  • Si vous commandez le traditionnel fish and chips, l’accompagnement se composera bel et bien de frites fraîches. Dans le pays du fast-food, les chips deviennent… Des chips !
  • Attention aux dates ! Une grande confusion pourrait en découler puisque, par exemple, 6/11/2021 est le 6 novembre britannique mais le 11 juillet américain.
  • Quant à l’heure, l’anglais nous donnera peut-être half nine pour 9h30 là où l’américain vous annoncera qu’il est Nine thirty.
  • Même le lexique de la ponctuation peut varier. Si vous dîtes à un britannique qu’une phrase se termine normalement par un period, ce qui fonctionne tout à fait aux Etats-Unis, il entendra que la ponctuation finale d’une phrase est une menstruation ! Dans les faits, il devrait bien sûr comprendre le sens réel. Néanmoins, dans le doute, il vaut sûrement mieux employer l’expression full stop.


    Pour améliorer votre anglais et ne plus vous faire avoir par de telles confusions, la plateforme de Live-English.net vous est accessible sur internet, offrant un large choix d’enseignants et de méthodes de travail.

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Londres ?

ACTIVITÉS SPORTIVES

Mon run du dimanche à Canal Road

La présence de nombreux espaces verts à Londres offre de multiples idées pour les amateurs de jogging. Le week-end dernier, j’ai pu découvrir un superbe trajet dans le quartier de Tower Hamlets.

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022. 

Sur le même sujet