Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2269

Rentrée à Londres au Lycée Winston Churchill : plus international que jamais !

Par Laurent Colin | Publié le 12/09/2021 à 10:11 | Mis à jour le 13/09/2021 à 11:34
Deux enfants dans une classe de lycée français à Londres

Dans une ville en mouvement permanent où près de trois millions de Londoniens sont nés à l’étranger, il est assez logique pour certaines écoles de s’ouvrir sur le monde et d’accueillir des enfants de nombreuses nationalités. Depuis son ouverture en septembre 2015, c’est l’ambition du Lycée international Winston Churchill qui accueille de nombreux élèves français de 3 à 18 ans, mais pas que !

 

C’est la septième rentrée au Lycée International de Londres Winston Churchill. Et aux dires de son proviseur, Mireille Rabaté, tout s’est très bien déroulé. Nous avons eu la chance de l’interviewer pour en savoir un peu plus sur ce nouveau cru qui, nous l’espérons tous, sera épargné par la crise sanitaire.

 

Mireille Rabaté, heureuse d’être à Londres pour cette belle rentrée ensoleillée ?

Très heureuse oui. Je suis rentrée de vacances pour retrouver un campus verdoyant. Grâce à la pluie qui a généreusement arrosé nos plantes durant tout l’été, nous avons des arbres magnifiques, des fleurs et même des fruits qui ont tout de suite été glanés par quelques petits coquins (sourire). Notre campus offre un bel espace pour apprendre, grandir, jouer, découvrir la nature. C’est vraiment un établissement à part ! Toute cette nature est importante a nos yeux et aux yeux de beaucoup de monde aujourd’hui.

 

La rentrée s’est-elle bien passée ?

Nous sommes très contents de nous retrouver. Dès le 25 août, nous étions déjà en pré-rentrée afin de tout organiser et d’accueillir les nouveaux professeurs. Des journées lors desquelles nous avons proposé des formations, des ateliers et veillé également à présenter les directives et recommandations du gouvernement britannique au sujet du Covid. La veille de la rentrée, comme à l’accoutumée, nous avons reçu les nouveaux élèves. C’est un moment attendu pour qu’ils puissent prendre leurs repères, rencontrer certains camarades et professeurs et prendre possession de leur iPad.

Les « petits nouveaux » arrivent de partout dans le monde. De France bien sûr, mais aussi de bien d’autres pays : Liban, Allemagne, Éthiopie, Maroc, Émirats arabes unis, Hong Kong, Inde, Israël, Algérie, Canada et Belgique. Certains viennent de très loin et d’autres n’ont encore jamais vécu à l’étranger. Ils ont donc besoin d’être rassurés et accueillis chaleureusement. Nos nouveaux élèves se sentent tout de suite bien encadrés autour de nos enseignants hautement qualifiés de 29 nationalités différentes. Le gouvernement des élèves joue également un rôle primordial dans l’entraide entre pairs. C’est une journée toujours bien appréciée.

 

Mireille Rabaté, proviseur du Lycée international de Londres Winston Churchill dans son bureau de Wembley

 

Quelles sont les motivations des nouvelles familles à rejoindre votre établissement ?

Elles sont multiples vous savez. Pour la maman d’une élève du CE1, le choix était simple : « Nous sommes une famille bilingue. Notre fille fréquentait une école bilingue beaucoup plus petite et nous voulions qu'elle ait accès à une communauté internationale plus large avec de nombreux équipements et activités parascolaires sur le campus ». Le papa d’un enfant de la même classe a confié le même sentiment : « Famille multilingue, nous souhaitions un environnement international avec la possibilité d'interagir avec de nombreuses familles internationales. Les grands espaces du lycée ont également attiré notre attention ». Enfin, le père de deux enfants scolarisés chez nous au CP et CM1 avouait quant à lui : « Nous avons choisi le Lycée international Winston Churchill pour le bilinguisme et le lien avec le cursus français dans le cas d'un potentiel retour en France ».

Au-delà de ces témoignages, je pense que le dénominateur commun demeure notre capacité à accompagner les élèves individuellement, à toutes les étapes de leur scolarité, et notre bienveillance, essentielle pour les aider à se dépasser.

 

Comment gérez-vous les contraintes liées au Covid ?

Nous suivons attentivement les recommandations du gouvernement britannique. Après les tests massifs que nous avons fait faire à tous les élèves du secondaire la semaine dernière, nous sommes maintenant heureux de retrouver des salles de classe collaboratives, de pouvoir continuer de promouvoir l’échange entre les élèves, les professeurs et dans toute notre communauté. A peu de chose près, nous sommes revenus à notre organisation de la rentrée 2019 en continuant néanmoins de recommander le port du masque dans les espaces communs, pour tout le monde.

Nous avons conservé le fait d’échelonner les déjeuners, les élèves y sont habitués et avons aussi décidé de garder la plupart des réunions avec les parents en ligne. Tout le monde gagne du temps et ils peuvent se connecter depuis leur bureau ou leur domicile. Et cela n’enlève rien au caractère très chaleureux de nos échanges.

 

Une institutrice du lycée international de londres winston churchill avec une jeune élève de maternelle

 

Et c’est aussi la rentrée des parents ?

Oui. Nous nous faisons aussi le devoir de bien accueillir les parents. Si les enfants reçoivent un iPad lorsqu’ils arrivent à l’école, nous formons également les parents à son utilisation. Il s’agit de les aider à comprendre comment les élèves et les professeurs utilisent les tablettes, où trouver les devoirs, suivre leur travail, apprendre à se servir de pronote. Nous mettons à disposition beaucoup de moyens de communication avec les élèves et les familles, et cela demande d’être un peu formés.

Donc tous les mercredis matin nous recevons les parents qui le souhaitent dès 8h30 lors de nos « Genius bar » pour des sessions de travail de 90 minutes, où ils peuvent même exposer leurs problématiques informatiques personnelles concernant d’autres outils. Nos deux « Tech Wizards » maison s’occupent très bien d’eux : Yann Houry, notre directeur innovation et recherche pédagogique, accompagné de Jahmani Campbell, notre IT manager.

 

Mireille, votre regard est également toujours tourné vers l’avenir ?

Nous continuons en effet de croire en notre projet « Lycée Churchill Connected » et de le proposer aux familles qui n’habitent pas Londres. Un enfant peut aujourd’hui suivre tous nos cours en direct et à distance, comme s’il était à l’école. C’est opérationnel. Les familles doivent juste adhérer à cette nouvelle manière avant-gardiste de penser l’éducation. Au Lycée international de Londres Winston Churchill, nous sommes prêts à accompagner cette évolution inévitable des mentalités. Aujourd’hui si une famille de Manchester, Madrid, Athènes ou Beyrouth veut suivre nos cours à distance, c’est possible. Toutes les informations sont disponibles sur notre site web.

 

0 Commentaire (s) Réagir