Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Liséane Sabiani : étudier au Royaume-Uni, une expérience “formatrice” et “captivante”

Le temps d’un semestre, Liséane a posé ses valises dans la capitale britannique, où elle a étudié le journalisme à la City University of London. Pour lepetitjournal.com, elle dresse le bilan de son séjour au Royaume-Uni. Futurs étudiants français de Londres, à vos notes !

Une étudiante en journalisme à LondresUne étudiante en journalisme à Londres
Écrit par Yoni Binh
Publié le 4 mars 2024, mis à jour le 5 mars 2024

Liséane est étudiante en dernière année de bachelor en sciences politiques. En septembre 2023, elle a décidé de s’installer à Londres pour étudier le journalisme pendant un semestre. Son choix d'université : la City, University of London, basée dans le quartier de Clerkenwell. 

 

Si je devais qualifier mon expérience, je dirais : enrichissante, formatrice et captivante.
 

Londres, le choix du dynamisme et de la richesse culturelle

Pour étudier le journalisme à l’étranger, l'université de Liséane n’offrait que deux options : “une université un peu isolée aux Etats-Unis, ou Londres”. Pour l'étudiante, la décision est vite prise.

J'ai préféré aller à Londres, parce que j'aime les ambiances métropolitaines et dynamiques dans lesquelles je sais qu'il y a toujours plein de choses à faire autour de moi, même en étant seule. Je me projetais aussi bien dans l'univers culturel de Londres.

Et elle n’a pas regretté son choix. Au cours d’un séjour universitaire qui s’est révélé au-delà de ses attentes, Liséane a trouvé la ville “incroyable”. “Si je devais qualifier mon expérience, je dirais : enrichissante, formatrice et captivante”, nous a-t-elle confié. “À Londres, nous sommes toujours appelés par le nombre infini de choses qui se passent.

 

st paul's hotel
© LS

 

Londres est une ville plurielle qui regorge de secrets, ce qui a passionné Liséane : “Un jour, je me baladais avec un ami aux abords du Borough Market et nous ne trouvions pas à manger parce qu'il y avait trop de monde. Nous avons décidé de tourner dans une rue et nous sommes arrivés dans une sorte de salon avec un sapin de Noël, puis nous avons pris un ascenseur qui nous a emmenés dans un restaurant caché.” “Ce type de lieux magiques est typiquement londonien”, dit-elle. “Cela n'existe pas à Paris.”

Londres, ses prix… et son lot de difficultés pour les étudiants français
 

Le coût de la vie est l’un des premiers éléments qui vient en tête des habitants de Londres lorsque l’on évoque les mauvais côtés de la capitale. Liséane n’y échappe pas, et qualifie la ville de “chère”. Londres est la deuxième ville européenne la plus coûteuse (derrière Genève) d'après l'édition 2023 de l’étude annuelle ECA International. 

 

Il y a beaucoup de zones à Londres, donc il est très facile de payer cher et de se retrouver totalement excentré.

L’immobilier est une autre préoccupation majeure des étudiants en mobilité à Londres : “J'ai eu énormément de difficultés à trouver un logement”, nous explique Liséane. Après avoir cherché un appartement tout l'été, elle a fini par faire appel à une agence immobilière pour l’aider à faire le tri parmi un nombre incalculable de logements hors de prix. “Il y a beaucoup de zones à Londres, donc il est très facile de payer cher et de se retrouver totalement excentré, et mettre deux heures en métro pour se rendre à l'université”. Grâce à sa ténacité, Liséane a fini par trouver un appartement situé à bonne distance de son école.


Côté administratif, Liséane n’a eu aucun problème étant donné qu’elle n’a vécu sur le sol britannique que quatre mois, ne nécessitant donc pas de visa étudiant. En revanche, sans assurance santé, elle ne pouvait pas se rendre chez le médecin. “J’ai eu le malheur de tomber malade, et j’ai donc directement dû aller aux urgences, ce qui était assez pénible.”

 

victoria & albert
Liséane recommande de visiter le Victoria & Albert Museum de South Kensington
 © Jpellgen

 

Pour autant, le système britannique n’a pas que des défauts : “En France, le système académique nous pousse mais ne nous accompagne pas assez. Ce n'est pas le cas au Royaume-Uni. Tout le monde est très à l'écoute. Il est par exemple très simple d'obtenir une extension, c’est-à-dire une prolongation du délai de rendu des devoirs si on se retrouve en difficulté.

Mais les prix de la scolarité sont vraiment trop élevés par rapport à la qualité des cours proposés dans mon département”, insiste Liséane. “Dès que les cours sont assez généraux, le contenu est moins qualitatif, en comparaison avec des enseignements sur des sujets très précis.


Les conseils de Liséane pour optimiser ses études au Royaume-Uni et à Londres
 

Il faut absolument se renseigner sur le coût de la vie sur place”, conseille Liséane. “Je pensais que les prix étaient comme à Paris, mais les prix sont exorbitants à Londres”. L'étudiante note néanmoins un point positif : trouver un emploi étudiant est assez facile. “Au début de l'année, j'ai envoyé un message sur un groupe Facebook, et au bout d'une heure, j'avais déjà deux familles à babysitter pour £15/heure, ce qui est plus que convenable.
 

L'ambiance des villes anglaises de taille moyenne ne se retrouve nulle part ailleurs.
 

Un autre conseil : prenez un parapluie, des vêtements chauds” pour résister à la météo londonienne souvent capricieuse. Pour Liséane, il est essentiel de sortir un maximum pour découvrir tout ce que la ville a de formidable à offrir. “Il faut aussi sortir de Londres.”

 

brighton
Brighton, à 1h de Londres / © YB

 

J'ai réussi à visiter plusieurs villes en trois mois : Birmingham, Oxford, Cambridge, Brighton et Bristol. L'ambiance des villes anglaises de taille moyenne ne se retrouve nulle part ailleurs. Je suis vraiment reconnaissante d'avoir eu la chance de faire cela ! J'ai vécu des expériences inoubliables au Royaume-Uni.”
 

Les lieux immanquables pour sortir le soir à Londres, d'après Liséane :

- The Court à Tottenham Court Road,  "LE bar où tous les étudiants vont" ;
- The Institute Bar, un des bars de l'University College London (UCL) libre d'accès, avec des cocktails à £5 et une ambiance très étudiante ;
- The Camden Head, un bar dansant de Camden où l'entrée est gratuite avec une ambiance “Friends” et une playlist éclectique
- The Jazz Cafe, Camden

      Les recommandations culturelles de Liséane :

      - Un quartier à visiter : Little Venice ;
      - Le British Museum ;  
      - Le Victoria & Albert Museum ; 
      - Le musée d'histoire naturelle ; 
      - L’exposition Van Gogh : The Immersive Experience