Samedi 31 octobre 2020

Brexit : tensions avec les États-Unis sur l’accord du Vendredi saint

Par Marie Lagache | Publié le 17/09/2020 à 13:40 | Mis à jour le 17/09/2020 à 13:48
Photo : Patrick Tomasso-Unsplash
Brexit Relations Royaume-Uni Etats-Unis Accord Vendredi Saint

Le Congrès des États-Unis appelle, dans un communiqué du 15 septembre, le Royaume-Uni à honorer l’accord du Vendredi saint, accord de paix avec l’Irlande du Nord, menacé par le projet de loi déposé par Boris Johnson dans le cadre des négociations post Brexit. En cas de non respect de ces dispositions, la possibilité d’un accord commercial de libre échange entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis est menacée.

Le secrétaire d'État des Affaires étrangères et du Commonwealth, Dominic Raab, s’est donc rendu à Washington pour rassurer les hauts fonctionnaires américains sur le Brexit. L’occasion pour le représentant britannique de rappeler en conférence de presse avec Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain “ l'engagement absolu du Royaume-Uni à cet accord ” .

Le candidat démocrate aux élections présidentielles américaines, Joe Biden, a lui aussi averti le Royaume-Uni sur son compte Twitter : “ Nous ne pouvons pas permettre que l'accord du Vendredi saint qui a apporté la paix en Irlande du Nord devienne une victime du Brexit ” . Le sénateur précise : “ Tout accord commercial entre les États-Unis et le Royaume-Uni doit être subordonné au respect de l'Accord et à empêcher le retour d'une frontière dure ”.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet