Mercredi 28 octobre 2020

Brexit : Mode d’emploi pour demander un visa étudiant au Royaume-Uni

Par Marie Lagache | Publié le 14/10/2020 à 15:53 | Mis à jour le 14/10/2020 à 16:02
Photo : Matese Fields-Unsplash
étudier Royaume-Uni Brexit 2021 visa étudiant université échange international

Les étudiants européens devront suite au Brexit demander un visa, au même titre que les jeunes originaires d’autres destinations hors Europe, en réunissant un certain nombre de justificatifs.

Étudions les nouvelles règles ! Les étudiants originaires de l’Union européenne souhaitant venir étudier au Royaume-Uni à partir du 1er janvier 2021 devront respecter une nouvelle procédure. Les jeunes intéressés par une mobilité de l’autre côté de la Manche pour le prochain semestre ou la prochaine année universitaire peuvent dès à présent se renseigner sur ce nouveau système plus exigeant.

Se préparer six mois à l’avance et payer des frais

De manière générale, les européens seront traités de la même manière que les américains, indiens ou encore canadiens, souhaitant étudier en Angleterre. La demande de visa étudiant doit se faire sur le site du gouvernement et nécessite de vérifier son éligibilité et de préparer un certain nombre de documents administratifs.

Les étudiants doivent faire leur demande six mois en avance et payer des frais de £348. Une complémentaire santé pour accéder aux soins médicaux britanniques, du NHS, devra aussi être souscrite, entraînant des frais supplémentaires. La réponse sera obtenue sous environ trois semaines.

70 points à cumuler pour être éligible

Le système de demande de visa étudiant est réservé aux jeunes de plus de 16 ans et repose sur un système à points. Pour être éligible, l’étudiant devra atteindre un total de 70 points en prouvant et en présentant différents documents. 10 points sont attribués pour la maîtrise de l’anglais et 10 autres pour la capacité de subvenir à ses besoins financiers ou de pouvoir s’appuyer sur un garant comme soutien.

50 points peuvent ensuite être cumulés en réunissant : une preuve d’acceptation dans le cursus étudiant souhaité, une Confirmation of acceptance for study (CAS) qui est le document prévu par les universités dans le cadre des demandes de visa, la participation à un cours menant à une qualification, avec le niveau universitaire nécessaire pour bénéficier de ce cours, ainsi que divers exigences sur le lieu où il sera dispensé.

Un deuxième visa à demander une fois diplômé

D’autres documents devront être fournis comme le passeport ou un test de tuberculose. Un consentement de la part des parents est aussi demandé pour les mineurs. Ce système n’est valable que pour les étudiants réalisant une première demande de visa au Royaume-Uni. Les personnes souhaitant prolonger leur visa ou en changer doivent se conformer à une autre procédure similaire mais avec des délais différents.

Pour la suite, les étudiants diplômés au Royaume-Uni pourront demander un autre visa leur permettant de travailler ou de chercher du travail sur le territoire pendant deux ans. Les demandes seront ouvertes à partir de l’été 2021. Puis c’est parti pour l’aventure !

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet