Vendredi 17 septembre 2021

Boris Johnson en isolement pour le Freedom Day

Par Elzéa Colomb | Publié le 19/07/2021 à 17:30 | Mis à jour le 19/07/2021 à 17:30
Boris Johnson assis sur une chaise

Si le Freedom Day était attendu avec impatience pour la plupart des résidents du Royaume-Uni, pour Boris Johnson et Rishi Sunak, cette nouvelle ère s’ouvre sur une quarantaine. Et ce, malgré une tentative d’y échapper.

 

Vendredi, Boris Johnson et Rishi Sunak, se sont entretenus avec Sajid Javid, secrétaire d’Etat à la Santé, lequel a été testé positif au Covid-19. Conformément aux règles en vigueur, les deux hommes politiques s’isoleront durant 10 jours, en dépit de leur tentative très critiquée de s’y soustraire grâce à leur participation à un programme d’essai.

 

Une tentative d’exemption soldée par un échec

Dans un premier temps, Downing Street a annoncé que Boris Johnson et Rishi Sunak « participeront à un programme pilote de dépistages quotidiens » qui leur permettrait ainsi de « continuer à travailler ». Cette nouvelle étude, lancée par Public Health England et NHS Test and Trace, impliquerait que des cas-contacts soient quotidiennement testés en lieu et place d’un auto-isolement. Une mesure qui, en cas de succès, permettrait de réduire l’absentéisme au bureau comme dans les écoles. Perçue comme un traitement de faveur, l'annonce de leur participation au projet n’a pas tardé à susciter l’indignation du public et de la sphère politique. Face à la pression, le Premier ministre s’est finalement ravisé et a annoncé se placer en quarantaine jusqu’au 26 juillet, à l’instar de son ministre des finances.

 

Elzéa Colomb - Journaliste Londres

Elzéa Colomb

Étudiante en 3e année de journalisme. Réunionnaise d’adoption, amatrice d’art. Envisage de devenir également dessinatrice de presse.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet