Lundi 10 août 2020

Boire ou nager, il faut choisir !

Par Paul Guianvarc'h | Publié le 25/06/2020 à 16:50 | Mis à jour le 25/06/2020 à 16:59
Photo : Lhu Shi Hui - Unsplash
boire nager pubs piscines

Restaurants, pubs… de nombreux établissements rouvrent leurs portes le 4 juillet. Mais ce n’est pas le cas pour les lieux de pratique sportive. Le gouvernement mène-t-il une course à l’obésité ?

 

Piscines, salles de sport, salles de fitness, studios de danse… tous ces lieux seront toujours fermés dans dix jours alors que le pays continue sa marche en avant vers la reprise de la vie normale. Ces lieux de pratique sportive font les ajustements nécessaires pour la sécurité sanitaire ce qui n’est pas suffisant pour le gouvernement. « Ils ne peuvent pas encore fournir suffisamment de sécurité face au Covid-19 », assure un porte-parole de Downing Street.

Pourquoi ce choix de la part du gouvernement ?

Aucun élément tangible ne permet d’affirmer que le virus peut se contracter au contact de l’eau, pour le cas des piscines par exemple, mais l’inquiétude se porte sur les espaces communs. Le gouvernement s’interroge sur le nettoyage des équipements après le passage de chaque personne ou encore sur les vestiaires. De plus, la pratique sportive entraîne davantage de respiration donc cela génère davantage de risques pour une potentielle transmission du virus. Tout comme la ventilation nécessaire dans les salles closes.

Les salles ne comprennent pas

« C’est une étrange ‘guerre contre l’obésité’ que d’ouvrir les restaurants avant les salles de sport », affirme un porte-parole de la chaîne PureGym. En plus de leur mécontentement de ne pas pouvoir ouvrir, les professionnels s’inquiètent de l’impact économique de cette fermeture prolongée. Ils voient pourtant en leur centre des éléments importants pour la santé des Britanniques, d’autant plus avec la crise du Covid-19. Ces centres sont nécessaires pour certaines personnes ayant des troubles physiques ou mentaux et pourraient servir à la remise en forme des guéris du coronavirus selon des représentants de salles. Pour l’instant, la réouverture n’est pas envisagée avant mi-juillet.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Paul Guianvarc'h journaliste

Paul Guianvarc'h

Etudiant en master à l'Ecole Du Journalisme de Nice, je suis passionné de cinéma, sport et littérature.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !

Sur le même sujet