Lundi 13 juillet 2020

Banksy ouvre son premier magasin fantôme à Londres

Par Chloé Dugard | Publié le 07/10/2019 à 11:48 | Mis à jour le 07/10/2019 à 13:45
Photo : grossdomesticproduct.com
banksy londres art pop-up store exposition

Le célèbre graffeur anonyme a créé un pop-up store dans la capitale britannique. Un magasin qui n’ouvrira cependant jamais ses portes.

 

C’est la semaine dernière que Banksy a ouvert son magasin éphémère à Croydon, au sud de Londres. L’opération n’a cette fois pas pour but de défendre une cause, comme il a l’habitude de le faire, mais bien de régler des questions de copyright. Cette boutique unique en son genre, baptisée Produit Intérieur Brut (ou Gross Domestic Product), n’ouvrira donc jamais, et n’existe qu’à “des fins d’affichage”.

Mais pas de panique ! Les objets exposés pourront être achetés en ligne d’ici deux semaines, après la fermeture du pop-up store. Et si vous voulez vous rendre sur place, ne trainez pas trop : le magasin ne restera pas plus de quelques semaines.

Parmi les produits à la vente, de nombreuses œuvres reconnues de l’artiste, dont  notamment le gilet pare-balles qu’il avait confectionné pour le rappeur Stormzy. Et il y en aura pour toutes les bourses ! Tous les produits, made in UK, sont fabriqués à la main à partir de matériaux déjà existants ou recyclés. En vente à partir de £10, ils risqueront néanmoins de partir très rapidement. Alors, à vos marques…

Quel intérêt ?

Banksy l’explique lui-même dans un communiqué : s’il a lancé ce magasin éphémère, c’est par obligation, dans l’unique but d’empêcher un éditeur de cartes de vœux de vendre des produits à son nom. « Je continue à encourager tous ceux qui veulent copier, emprunter, voler ou amender mes œuvres à des fins de divertissement, de recherches universitaires ou de militantisme. Mais je ne veux pas que quiconque puisse avoir l’exclusivité de l’exploitation commerciale de mon nom », a-t-il annoncé.

Le communiqué précise que cette société tente de « confisquer la garde légale du nom Banksy à l'artiste, qui a été informé que le meilleur moyen d'éviter que cela ne se produise est de vendre sa propre gamme de produits. » Prise sans réelle conviction, cette décision semble laisser un goût amer à l’artiste. « Parfois, on va au travail et il est difficile de savoir quoi peindre, mais depuis quelques mois, je crée des objets dans le seul but de remplir les catégories de marques de commerce en vertu du droit de l'Union", a-t-il déclaré.

Gardez l'œil ouvert, le magasin en ligne, grossdomesticproduct.com, ouvrira « très bientôt »…

 

Pratique

Où : 16-20 Church St, Croydon CR0 1RZ

Journaliste Londres Lepetitjournal.com

Chloé Dugard

Diplômée de l’Institut Européen de Journalisme, captivée par Londres et journaliste au sein de l’équipe LPJ.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Expatrié et Ambassadeur de France malgré moi

Vivre à l’étranger revient souvent à devenir, volontairement ou non, un ambassadeur de son pays. Alors que le 14 juillet approche, nous avons recueilli les témoignages de ces Français expatriés

Sur le même sujet