TEST: 2269

Auschwitz-Birkenau : 76 ans après, préservons le souvenir

Par Colin Porhel | Publié le 27/01/2021 à 17:37 | Mis à jour le 27/01/2021 à 17:49
Photo : Unsplash - Carolyn V
Mémoire holocauste nazisme royaume-uni

Ce mercredi 27 janvier marque le 76ème anniversaire de la libération du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau. Une date désormais connue comme la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste. Lundi, le maire de Londres, Sadiq Khan, ainsi que le président de l’Assemblée de la capitale, Navin Shah ont tenu à rendre hommage aux victimes. D’autres manifestations en ligne ont lieu aujourd’hui au Royaume-Uni.

 

Soixante-seize ans après, la même douleur revient à l’évocation de l’atrocité des crimes commis par les nazis pendant la seconde guerre mondiale. Les chiffres font froid dans le dos et résonnent dans toutes les têtes à l’heure de rendre hommage aux disparus : six millions de victimes, dont 1,5 million d’enfants. Dans le même temps, près d’1,3 million de personnes, en grande majorité juives, ont été déportées dans le camp d’Auschwitz-Birkenau. Plus d’un million n’en n’est jamais ressorti.

 

Témoigner pour ne pas oublier

Malgré les conditions sanitaires difficiles, la commémoration de l’Holocauste reste indispensable. Un devoir de mémoire nécessaire, non seulement pour honorer les victimes, mais aussi pour ne pas reproduire les mêmes erreurs dans le futur. Des déclarations de dizaines de personnalités du monde entier ont afflué tout au long de la journée. Le Prince Charles, la maire de Paris, Anne Hidalgo, mais aussi le président turc Recep Erdogan : tous ont appelé à ne pas oublier l’horreur du génocide juif. Près de 789 actes antisémites ont été enregistrés au Royaume-Uni entre janvier et juin dernier, constituant le troisième plus grand nombre d'incidents jamais signalés dans le pays.

En 2020, le duc et la duchesse de Cambridge avaient rejoint les survivants de l'Holocauste à Londres pour marquer le 75ème anniversaire de la libération d'Auschwitz-Birkenau. Cette année, en raison de la pandémie, les Britanniques sont invités à allumer une bougie et à la déposer ensuite sur le rebord de leur fenêtre, en signe de soutien aux victimes.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Colin Porhel - journaliste

Colin Porhel

Etudiant en troisième année de licence en Langues Etrangères Appliquées à l’Université de Brest Occidentale (UBO).
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale