Samedi 27 novembre 2021
TEST: 2269

Assassinat de David Amess : la piste terroriste est privilégiée par la Met Police

Par Margaux Audinet | Publié le 18/10/2021 à 13:38 | Mis à jour le 19/10/2021 à 11:36
Photo : Wikimedia Common - David Amess
Priti Patel dépose des fleurs pour rendre hommage à David Amess

Vendredi 15 octobre, le député David Amess était poignardé à mort dans l’Essex. Alors qu’un suspect est actuellement en garde-à-vue, l’investigation se poursuit en privilégiant la piste terroriste.

 

C’est la deuxième fois en cinq ans qu’un député britannique est assassiné. Après Jo Cox en 2016, c’est le député conservateur Sir David Amess qui a perdu la vie après avoir été attaqué en fin de semaine dernière. L’homme âgé de 69 ans, estimé par la classe politique et par les habitants de sa ville, était marié et père de cinq enfants. Alors que la Metropolitan Police enquête activement sur l’affaire, les hommages se multiplient à travers le pays.

 

La piste terroriste est privilégiée pour l’assassinat de David Amess

Après l’attaque au couteau survenue dans une église méthodiste à Leigh-on-Sea vendredi 15 octobre, la police a immédiatement placé en garde-à-vue un suspect pour le meurtre de David Amess. La police de l’Essex a retrouvé un couteau et estime que l’assaillant a agi seul. Le suspect se nomme Ali Harbi Ali ; cet homme britannique âgé de 25 ans était apparemment ciblé par un groupe terroriste islamiste somalien créé en 2006. Ainsi, la piste terroriste est privilégiée par les investigateurs. En vertu du Terrorism Act 2000, il est retenu en garde-à-vue au poste de police de Londres ; cette détention peut être poursuivie jusqu’à vendredi prochain grâce au mandat délivré par des magistrats. L’homme avait déjà participé à un programme de prévention antiterroriste il y a quelques années, censé prévenir la radicalisation de ses participants.

 

Les hommages se multiplient pour David Amess, un député estimé et apprécié

David Amess était député pour le parti conservateur depuis 38 ans. Selon Boris Johnson, il s’agissait d’un « des politiciens les plus gentils, sympathiques et doux ». En faveur du Brexit et de la lutte en faveur de la cause animale, il fut anobli en 2015 en se voyant remettre la New Year’s Honours pour l’ensemble de son service public et politique.

Alors que William et Kate sont « choqués et attristés » par cette attaque, les hommages se sont multipliés à travers le pays, honorant la mémoire du député britannique. Dans un communiqué, la famille du défunt a déclaré avoir le cœur brisé, ajoutant que « personne ne devrait mourir de cette façon ».

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir